Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 12:01

Bouira. Les familles des jeunes détenus de Takerboust se mobilisent
Sit-in devant le tribunal

Cela va faire trois mois que dix jeunes du village Takerboust, dans la commune d’Aghbalou, ont été placés sous mandat de dépôt pour avoir manifesté le jour des élections. En effet, le 29 novembre dernier, date des élections locales, avait été une journée particulièrement animée où « plus de 400 personnes » avaient pris part à des manifestations suivies de heurts avec les forces de l’ordre dépêchées sur les lieux. C’est toutefois ce qu’affirme Boubekeur, enseignant de son état, dont le fils a été incarcéré à la Maison d’arrêt de Bouira. « Depuis l’emprisonnement de ces jeunes, nous n’avons eu de cesse d’interpeller toutes les instances afin soit de les libérer, soit les inculper. De plus, s’il faut qu’ils soient inculpés, alors tous les autres manifestants doivent également l’être… nous n’accepterons pas que seuls 10 personnes payent les pots cassés ». Selon notre interlocuteur, sur les bandes vidéos ayant servi à identifier les manifestants, il n’y aurait pas uniquement quelques visages reconnaissables. « Beaucoup de familles influentes ont réussi à soustraire leurs enfants de cette affaire, nous autres familles modestes, n’ayant personne sur qui compter, nous subissons les conséquences de cette injustice… », ajoutera-t-il. « Jugez tout le monde ou libérez les prisonniers », s’égosillaient les familles et amis des détenus à l’extérieur. Après quelques pourparlers, les protestataires ont dégagé une délégation qui s’est rendue dans le bureau du procureur. Ce dernier leur aurait demandé un délai de 10 jours pour se prononcer sur cette affaire. Apparemment soulagés, les manifestants se sont dispersés dans le calme, en promettant de revenir à la charge, en nombre plus conséquent, cette fois-ci, si rien n’est entamé, soit pour les libérer, soit pour les condamner. À noter que les protestataires exigent toujours une commission d’enquête sur la gestion de la commune par l’ancien exécutif municipal.

Leur presse (Hafidh B., depechedekabylie.com, 20 mars 2013)

 

Bouira : Des villageois de Takerboust manifestent devant le tribunal

De nombreux citoyens, pour la plupart des jeunes de la localité de Takerboust relevant de la commune d’Aghbalou, à 60 km au nord-est de Bouira, ont tenu ce mardi 19 mars, un sit-in de protestation devant le siège du tribunal de Bouira pour exiger la libération des dix détenus depuis trois mois, a-t-on constaté sur place.

La manifestation visait également à protester contre la lenteur des procédures judiciaires sachant qu’aucun procès n’a eu lieu pour le jugement de ces détenus. Ces derniers avaient été interpellés par les services de sécurité et conduits au juge d’instruction qui les a placés sous mandat de dépôt. Ils avaient empêché pour rappel la tenue de l’opération de vote du dernier scrutin local du 28 novembre de l’année écoulée.

Les dix jeunes incarcérés dont des étudiants séjournent à la prison de Bouira, sans pour autant les faire bénéficier d’un procès, alors que la loi stipule que la durée d’un détenu placé sous mandat de dépôt ne pouvait pas passer les 45 jours.

Le sit in est organisé par le comité du village qui ne cesse également d’exiger une commission d’enquête sur la gestion précédente des affaires de leur commune.

Les manifestants ont brandi des pancartes et autres banderoles sur lesquelles on peut lire : « libérez les innocents. Jugez les vampires de notre APC ».

Demouche Nacer, membre du comité de soutien aux détenus dira : « nous exigeons la libération sans condition de nos enfants. Ils ont rien fait. Cela fait presque trois mois qu’ils sont en prison sans qu’un procès soit programmé ».

Leur presse (Amar Fedjkhi, ElWatan.com, 19 mars 2013)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES

A L’assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.