Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 12:59

Le collectif chômeur-ses / précaires ouvre une brèche dans le mur Pôle Emploi

Ce mercredi 21 mars, peu avant 9h, nous étions une vingtaine à investir les locaux de la direction régionale de Pôle Emploi à Villeneuve d’Ascq. Parmi nous, Philippe bien sûr, qui en est alors à son vingt et unième jour de grève de la faim, plus quelques indigné-es et des membres de Sud étudiant-es. Puis, à partir de 9h15, c’est une soixantaine de membres du Comité des Sans-Papiers 59 qui nous ont rejoint et ont entonné des chants de soutien à l’extérieur des locaux.

« LE SYNDICALISME N’EST PAS DU TERRORISME »

Dans le hall d’accueil, toute la matinée fut marquée par le dialogue de sourd mené par le directeur adjoint à la sécurité et au bâtiment (!), M. Régis Museur. Celui-ci nous accuse à demi-mots d’être violent-es, de « compromettre la sécurité des locaux » et refuse « de négocier sous la contrainte ». Rien à voir selon lui, avec la « violence » ni même la « contrainte » exercée par Pôle Emploi à travers, par exemple, les menaces systématiques de radiations en cas d’absence à une convocation. Certainement, M. Régis Museur préfère que les chômeur-ses retournent la violence contre eux, quitte à prendre les risques d’une grève de la faim, plutôt que d’accepter de prendre en compte leurs revendications lorsqu’ils font le choix de s’organiser. Après une vague promesse de réception que nous déclinons (les promesses n’engagent que les imbéciles qui y croient), ce dernier finit par appeler la police. C’est donc sous la menace d’une évacuation manu-militari, et avec une présence policière continue, que l’occupation se poursuivra jusqu’à 13h15.

LE SOUTIEN DU SNU

Dehors, trois syndicalistes du SNU — syndicat majoritaire de Pôle Emploi — nous rejoignent. Ils ont quitté une réunion de travail pour venir manifester leur solidarité et témoigner de la dégradation des conditions de travail subie à l’intérieur de l’institution par les salarié-es de Pôle Emploi. Pendant ce temps, la police s’est postée aux entrées du bâtiment et scinde le groupe des occupant-es en deux parties.

Finalement, c’est avec le directeur régional lui-même, revenu en catastrophe de Maubeuge, que nous finirons de parlementer. Vers 13h15, la quinzaine d’occupant-es encore à l’intérieur décide de quitter les locaux en l’échange d’une réunion, l’après-midi même, pour étudier le cas de Philippe et d’une autre réunion, jeudi 29 mars, destinée à étudier nos revendications [Nos revendications à ce jour : des tableaux d'affichage libre dans toutes les agences de la région, une visibilité claire sur les chiffres et la situation des demandeur-euses d'emploi dans la région (motifs et nombres de radiations, crédits alloués à la sous traitance privée…), l'arrêt des radiations pour manquement à une convocation, la fin de la dématérialisation : les rendez-vous doivent être pris d'un commun accord entre le/la demandeur-euse d'emploi et le/la conseiller-e, la suppression des délais de carence, la suppression de l'Offre raisonnable d'emploi pour les RSAstes, la titularisation des personnels précaires des agences Pôle Emploi de la métropole lilloise, une obligation de la part de Pôle Emploi d'informer les usagers sur leurs droits.]. À cette occasion, nous comptons bien réunir le plus de dossiers possibles pour obtenir que des radiations soient annulées. Des membres du CSP 59 seront également présents au sein de la délégation. Nous soulignons que ce jour aucune réponse claire n’a été donnée par la direction régionale quant aux recours aux lampes UV au sein des agences pour vérifier l’authenticité des papiers d’identité. Sous couvert de la chasse « aux escrocs des assedic », nous dénonçons ce dispositif qui se fait en lien direct avec la Préfecture afin de collaborer à la traque aux sans-papiers. La langue de bois à ce sujet perdure et nous exigeons donc le retrait des lampes UV de toutes les agences de la région.

Le collectif des chômeur-euses et précaires de Lille tient à remercier chaleureusement leComité des Sans Papiers 59 pour son soutien à l’égard des occupant-es.

Nous rappelons que demain, jeudi 22 mars, une conférence de presse aura lieu pour faire le point sur la lutte menée par notre camarade Philippe à 13h30 devant la mairie d’Hellemmes.

Nous appelons tous les chômeur-ses qui auraient un litige avec Pôle Emploi à prendre contact avec nous et à nous soumettre leurs dossiers avant la réunion du 29 mars prochain.

Nous appelons dores et déjà à un rassemblement, jeudi 29 mars prochain, en appui à la délégation qui sera reçue par la direction. Nous communiquerons l’heure du rendez-vous dès que nous en disposerons.

N.B. : Suite au rendez-vous de cette après-midi, Philippe a décidé de mettre entre parenthèses sa grève de la faim.

Ce n’est qu’un début ! C’est la lutte qui commence !

Collectif chômeur-ses / précaires de Lille,  21 mars 2012.

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES

A L’assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.