Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 15:26
RADIO KLANDESTINE PERMANENTE # 20

enedeka-anatomie-de-la-haine.jpg
ANATOMIE DE LA HAINE


- Version Demo -
Lyrics: Enedeka Maska / Instru: Eno Kaes 2010 / Enregistrement: Unik Ogree - HomeStudio Klandestine Recordin'
C'est Enedeka Maska / encore venu pour vous offusquer 
Quand d'autres chassaient les pascales / je venais déjà vous brusquer
c'est pas pour le fric, / j'ai jamais changer mon fusil d'épaule
plus de dix ans de 'zic / eh ouais, mon gars, j' joue toujours pas sur une LesPaules
Jamais avare pour un bon mot, / j'peux changer de falsare comme Boumbo
l'apparence change mais j'reste le même / j'crois qu' c'est pour ça que les miens m'aiment...
Le flow comme un tire de kalash / va-z-y j'me tire, viens , on s'arrache!
ça sent les faux flingues et le frime / c'est fou comme les "faux dingues" me dépriment. 
Tous les milieux sentent la carotte, / les yeux tournés sur leurs nombrils
s'inventent des dieux , vénèrent leurs crottes / regardent les autres comme des débiles...

Autonomes et Pirates urbains / On est des vandales! Des casseurs!
ça vient d'la zone et ça sonne bien / moi j'aime les scandales et ta soeur!
C'est pas la complainte du vaincu / mais le tambour d'une armée en marche,
Indifférents à leurs vains cultes / on fera tout pour s'armer en marge.

J'ai la diction définitive / chants de guerres et musiques épiques
c'est ma définition active / comme une abeille je crève et pique
J'ai le Poum-tchack qui te percute / directe ça fuse depuis mon skeud
en full-contact mon hyper-cut / c'est mon "J''accuse", mon missile SCUD
J'arrive sur scène comme sur un ring / directe ça saigne dés que ça dring
directe ça pète et sans blingbling / même dans ladéfaite j'reste digne

Ma critique est dialectique, / aboutit dans son dépassement
Rien à voire avec celle que tu pratiques / quand tu t'foues d'la gueule des passants.
Toi, tu t'opposes pour t'opposer / ma démarche est à ton opposé
quand accompagné de ton possee / tu ne cherches qu'une manière de poser
Tu prends l'étiquette du "rebelle" / comme celle qui décrète qu'elle est belle
Pas b'soin d''stickers, de A cerclés / Moi, ce que je suis, je le sais...

Si le savoir est une arme / je veux que CD soit une armurie
c'est ma mission, c'est son âme / 'vant d' décéder j'veux qu'mon "art" mûrisse
un outil au service d'une cause / dont le combat s'mène sur bien d'autres fronts
c'est ainsi qu' j' utilise ma prose / cible ma haine et mes affronts!

Crane rasé comme Yule Breiner / noir foncé est ma bannière
Personne ne peut maquer / la haine de classe masquée
en mode "automatique" / la mine guide le stylo et le stylo, la main
idem pour la musique / paraît même que j'en fait trop, "combien d'ici demain?"

Je martèle cette mélodie / j'ai un opéra à graver
c'est mortelle cette maladie / sûr qu' l' opéra-tion va l'aggraver!
ça dégringole sur le clavier / sur le billard, une partition...
rature, gribouille sur le cahier, / j'suis un pillard en perdition

J'fais une instru par jour, / j' finirai bien par jouir!
Pas de ceux qui tendent l'autre joue / pas prés non plus à fuire!
Si j'ai la rime malsaine / ma mine ne porte pas le mensonge
moi, j'écris, j'mexprime comme je saigne: / je cris, m'escrime et puis j'éponge.
C'est un massacre alphabétique/ de syllabes mitraillés
Je manque, comme un diabétique, / de jeux d'mots détaillés...
Dans ma tête c'est le bordel / faut que je noircisse le cahier,
la chanson sera p't'être belle / haineuse à en crever
j'décris l' Anatomie d'la Haine / la Haine de Klasse Maskée!
Je cris, m'exprime comme je saigne / c'est Enedeka Maska!

enedeka-anatomie-de-la-haine-II.jpg

Enregistré avec une quinzaine d'autres morceaux en 2010, "Anatomie de la Haine" aurait dû être l'introduction de l'opus du même nom, prévue pour la même année. Album dans lequel devait d'ailleurs se trouver à juste titre le fameux "2010 Hardcore" '(RKP#5), constat accablant de l'année alors en cours, prophétie pas vraiment hasardeuse sur la décennie à venir, et par la même...appel manifeste au Jihad de Classe. Réponse sans concession à l'apocalypse merdique, libéral et policier  auquel se promet lui-même le monde capitaliste*. Pas à pas, et inéluctablement...le vers étant dans le fruit pourri depuis qu'il en a pris la forme.

Pour des raisons qui pourraient paraître bien sombre aujourd'hui, l'album a été reporté, et , comme nombre de projets qui ne dépasseront jamais le stade fatidique de..."projets", il a toute les raisons du monde pour ne pas voire le jour.
Dumoins sous la forme sous laquelle on se l'imaginait à l'époque....car aujourd'hui l' "Anatomie de la Haine" auraît visiblement plus de chance de paraître sous la forme d'un receuil de textes, lyrics et d'illustrations ( avec Twk bien sûr! - et d'autres surprises peut-être - via un format libéré de l'écran auquel nous a habitué le site).Tout ça accompagné d'un skeud? Peut-être... mais en tout cas quelque chose qui n'aura plus grand chose à voire avec le résultat de cette signature enragée, prise sur le vif de l'époque via ces sessions d'enregistrement réalisé grâce et avec le talentueux Unik Ogree.Camarade émérite que je ne remercierai jamais assez et à qui je me permet donc de rendre hommage à travers ces lignes tant ses contributions ont été plus qu'importante dans la plus part des projets relayé ici. Et pas seulement concernant le kollektif H-war ou N2K. Bref, une nouvelle invitation à allez voire ce qui se trame de son cotés ( les derniers morceaux sont des tueries!!) comme de celui d'Eretik et de tous les camarades déjà évoqués à travers ces pages de Singes des rues à Couto entre les dents en passant par the King et Exxon Vald-s...etc etc ( et je sais : raisons de plus pour mettre à jour cette putain d'rubrique "liens, clins d'oeil et références"!!!).

Des projets tombent à l'eau, d'autres émergent de nos volontés incendiaires, mais quoi qu'il arrive c'est le bouillonnement perpétuel...Ainsi va la vie, dans les artères du Rap de Klasse et de la Klandestine Music...
Et on est d'accord, c' n'est pas d'un énième receuil de textes dont a  le plus besoin ce monde en ce moment - mais plutôt d'un receuil de grosses mandales!!!Et pour c' qui est des nôtres, de manche retroussées, de solidarité de classe, de force, de courage et de détermination!
"Alors en attendant"...en attendant quoi d'ailleurs !? Non, justement! Sans rien attendre! Chacun de son cotés, et/ou  - encore mieux - ensemble, collectivement on met sa pierre à l'édifice...enfin...sa pavasse dans l'édifice ou au moins à travers sa putain vitrine!!
Et son pied dans la gueule des batârds qu'on croise!
C'est pas la révolution , mais on s'laisse pas faire...ou au moins, on essaye!
On s' redresse. "Les épaules larges".Et nique!

On fait c'qu'on peut avec c'qu'on a....Avec les moyens du bord!!Des putains d'pirates urbains! Et à force d'arpenter le bitûme, dites vous qu'il y a des lames qui s'affutent! Les pensées s'aiguisent au hachoir. "ça s'précise" comme dit l'autre.
Parfois on s'prend des murs c'est clair. Mais c'est pour se relever, " et encore plus véner!"

C'est aussi ça l'anatomie de la haine.

C'est l'histoire de nos vies écrites en cicatrices...Des baffes dans la gueule et d'la terre plein la bouche.Des morsures et des plaies. Des coups d' tête-balayette 'vec un goût d' "reviens-y" et d' "t'inquiète on est là".

Une pensée à ceux en taule, à ceux qu'on juge ou qui attendent de l'être.

Nique la justice! Nique tout! Et Vendetta contre tout les batards!!!!

 +++
 
*-que son libéralisme soit celui à grosse couille de la "droite décompléxée" ou  sa version "avec vaseline svp" de la sociale démocratie, le capitalisme n'en est pas moins et ne peut être d'ailleurs que l'exploitation de l'homme par l'homme - qui ne peut perdurer qu'avec l'appui de son pendant "naturel": l'oppression policière.
- que son flicage prennent le visage de l'omniprésence citoyennste et/ou de la cyber-omniscience et/ou qu'il garde le cap de la militarisation des forces de l'intèrieur ( témoignant ainsi de la reconnaissance grandissante d'un guerre civile ouverte, à l'échelle mondiale - comme ne cessent de nous le montrer les "évènements" aux quatre coins du globe : une guerre dont ils tairont d'autant plus le nom qu'ils la mèneront d'une main de fer).
Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans MUSIQUES

A L’assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.