Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 14:38
La femme de Manuel Valls

Après les ROMS, les SDF. D'après Le Canard enchaîné, le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a fait passer une consigne pour que la police évacue systématiquement les SDF qui restent rue de la Roquette, dans le quartier de Bastille à Paris. Ces SDF sont priés de se déplacer de quelques rues. Pour quel motif ? Leur présence devant le Franprix gênerait Manuel Valls et sa femme. Le cabinet du ministre a officiellement démenti. Mais des policiers interrogés par le Canard confirment. Et comme par hasard, depuis la publication de cette information, la chasse aux SDF aurait cessé.

C'est un quartier branché du XIe arrondissement de Paris : Bastille, ses bars, ses restaurants et la fameuse rue de la Roquette, si animée le soir. Selon Le Canard enchaîné, depuis quelques temps, une "scène singulière se répète quatre ou cinq fois par jour" dans cette rue : "à tour de rôle, les policiers du XIe arrondissement déboulent, font la tournée des SDF et leur ordonnent de déguerpir"... alors qu'ils sont des habitués des lieux depuis des années. Après de multiples explications alambiquées, les policiers finissent par dire que "c'est une décision du ministre de l'intérieur". Mais pourquoi ici et maintenant ?

L'hebdomadaire raconte : Manuel Valls "qui dort très rarement dans son douillet logement de fonction de la Place Beauvau, habite avec sa petite famille un bel appartement dans le XIe arrondissement, à deux pas de la rue de la Roquette. Une rue qui ne dort jamais, squattée jour et nuit par les fêtards et les sans-abri" au point d'agacer commerçants et habitants qui se plaignent régulièrement à la mairie. Sans que la situation ne change ? Qu'à cela ne tienne : une autre riveraine est récemment entrée en résistance. "Début octobre, la violoniste Anne Gravoin, une habitante du quartier qui a la particularité d'être l'épouse du ministre de l'Intérieur" s'est plaint d'après Le Canard. "Devant une épicerie Franprix de la rue de la Roquette, où elle était venue faire ses courses, Mme Valls a été importunée par un SDF émêché qui voulait lui taper quelques piécettes". Une bonne raison pour intervenir ? Oui, car en plus, "elle supporte assez mal la présence de femmes roms" (décidément). 

Résultat : le commissariat du XIe a reçu l'ordre d'intensifier les patrouilles dans le quartier et d'évacuer systématiquement les SDF de la rue de la Roquette, et plus particulièrement ceux qui stationnent devant le fameux Franprix. Ce qu'a confirmé la direction du supermarché au Canard enchaîné : "Il y a quinze jours, ils ont commencé par en embarquer plusieurs devant le magasin. Depuis, ils passent et repassent toute la journée pour les éloigner". Des patrouilles particulièrement efficaces puisqu'ils ont comme consignes de les repousser... "dans les rues voisines".

Valls dément, des policiers confirment

Joint par l'hebdomadaire, le cabinet de Valls assure que "le ministre n'a fait aucune demande privative" et qu'il n'y a "aucune consigne". Même démenti du côté de la préfecture de Paris. Et suite à la reprise de l'information par la presse (Liberation.frLCI.frLexpress.fr entre autres), Valls en a remis une couche dans un communiqué : selon lui, le quartier connaît "des problématiques d'insécurité et d'installations d'individus dans l'espace public", relayées par les riverains et les élus "depuis longtemps". "Dès lors que des demandes légitimes et récurrentes de riverains appellent les autorités à mettre en place des mesures de sécurité, le ministre de l'Intérieur, qui est aussi un citoyen, ne saurait en être exclu", conclut le communiqué. Ce ne serait donc pas un excès de zèle du premier flic de France.

Pourtant, certains policiers sont formels : ce serait bien à la suite des protestations de la femme du ministre que les patrouilles auraient été renforcées. "Histoire de faciliter le grand nettoyage, [les policiers] expliquent même avoir ressorti, pour l'occasion, un vieil arrêté de 2008 du préfet de police de Paris. Ce texte interdit la consommation d'alcool sur la voie publique dans le quartier dès 16 heures", ajoute Le Canard. Un brin gêné, un policier a avoué à l'hebdomadaire que cet arrêté avait été "un peu réactivé". Avec cette justification : "C'est parce que Mme Valls a été très choquée par les femmes qui mendient avec leurs bébés. C'était une réaction d'humanité". Comme c'est touchant...

Interrogés par Le Parisien le jour de la publication de l'information du Canard, trois SDF ont expliqué que les policiers "leur ont mis la misère pendant quinze jours" mais que "depuis deux ou trois jours, ils ont arrêté". Le temps que la presse se calme ?


*** Source
- Christophe Nobili, "Valls tire à la Roquette sur les SDF de Bastille", Le Canard enchaîné n°4800, 24.10.2012

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!

A L’assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.