Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 18:03

Un concert de rap le vendredi 5 mai à Ursa Minor (11 rue de l’Égalerie, Friche Mosser, St-Étienne – 20h), mais aussi une discussion autour de l’échange d’expériences sur les luttes et résistances à l’intérieur et à l’extérieur des prisons le vendredi 4 mai à la Gueule Noire (16 rue du Mont, St-Étienne – 19h).

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335480702.jpgLe concert est diffusé en direct sur plusieurs radios associatives afin que les prisonniers et prisonnières puissent le suivre. Envie que ça nique la censure, que ça existe en dehors du bon vouloir de l’administration pénitentiaire et de son contrôle, envie de gueuler notre haine de ces putains de murs et notre solidarité aux taulardEs.

Un concert ne cassera pas les murs de ces lieux où flics et juges enferment toujours plus de personnes. Par contre, le temps d’une soirée, ce concert peut casser l’isolement que l’État et sa démocratie veut imposer à toutes celles et ceux qui ne respectent pas ses lois.

Le succès de cette tentative dépend de l’audience qu’elle aura dans les taules, diffusion radio de 21h à minuit. Faites passer le mot.

Bordeaux – 90.1 FM, Cévennes – 103.3 FM ou 104.1 FM, Foix – 93.7 FM, Grenoble – 97 FM, Lille – 106.6 FM, Lyon – 102.2 FM, Marseille – 88.4 FM, Paris – 106.3 FM, Rodez – 107 FM, Rouen – 99,1 FM, Saint-Étienne – 89.5 FM, Saint-Giron – 97,3 FM, Sud : Luynes (88.1 FM) – Digne-les-Bains (95.6 FM) – Gap (106.3 FM), Toulouse – 92.2 FM, Tours – 93.6 FM, Valence – 99.2 FM. + Bruxelles – 105.4 FM ou 87.7 FM, Zurich – 97.5 FM, Winterthur – 96.3 FM, Genève – www.radio-usine.net

Du Son Contre La Prison, ce sera aussi une dis­cus­sion anti-car­cé­rale sur l’échange d’expé­rience sur les luttes et résistances à l’inté­rieur et à l’exté­rieur des pri­sons. Cette dis­cus­sion sera pré­cé­dée d’un court-métrage contre les quartiers d’isolement en Belgique et de témoignages.

Du son pour rap­pe­ler que l’enfer­me­ment à visage humain n’existe pas. Les nou­vel­les pri­sons asep­ti­sées sont tout aussi insup­por­ta­bles et inhu­mai­nes que les vieilles pri­sons insa­lu­bres.

Du son contre l’enfer­me­ment et son monde : car les pri­sons sont les mira­dors de la société actuelle. Le capi­ta­lisme a besoin de gens doci­les, sa conti­nua­tion sup­pose le main­tien par l’État d’un contrôle serré de la popu­la­tion, de la carte vitale au Pôle emploi, en pas­sant par la bio­mé­trie jusqu’au mili­ces citoyen­nes. En atta­quant le monde car­cé­ral, nous vou­lons en finir avec toutes les pri­sons qui peu­plent notre quo­ti­dien.

Du son pour ren­for­cer les liens entre l’exté­rieur et l’inté­rieur, la radio étant le meilleur moyen d’échapper à la cen­sure de l’Administration Pénitentiaire. Si la prison fait peur, c’est parce qu’elle isole et divise.

Du son pour faire jouer des grou­pes cri­ti­quant le monde car­cé­ral et par­ta­geant notre soli­da­rité avec les pri­son­niers et les pri­son­niè­res. Pour mon­trer qu’il est pos­si­ble de faire un concert avec des grou­pes inté­res­sés par la démar­che et non par le fric.

 » La prison est cet outil de ges­tion des chô­meurs, cet outil de ges­tion de la peur, cette confis­ca­tion de vos liens par la police, de votre res­pon­sa­bi­lité par la jus­tice. Ce labo­ra­toire de la sur­veillance et du contrôle. Elle est ce verrou qui vous enferme par sa menace. Or ce verrou, si incas­sa­ble dans notre situa­tion, il vous est vul­né­ra­ble, BRISEZ-LE, FAITES-LE SAUTER ! «  Appel des pri­son­niers gré­vis­tes de la Maison d’Arrêt du Mans, 10 mars 2011.

Plus de détail sur www.mys­pace.com/duson­contre­la­pri­son (contact)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans EVENEMENT
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 18:02

Rassemblement des précaires en colère
des mal-logés acharnés
des expulsés d’ici ou d’ailleurs
des pauvres qui veulent foutre la misère

Cette année la « fête des travailleurs » tombe entre les deux tours de l’élection présidentielle. Si les syndicats « ne veulent pas de confusion avec la campagne électorale » nous on trouve que ça tombe plutôt bien. À gauche comme à droite on nous promet le retour au plein emploi, des solutions pour le logement… Ha ! Ha ! Ha ! Ces belles promesses, on n’y croit plus, on n’y croit pas.

Parce que ça ressemble à quoi la vie pour nous depuis des années ? S’entasser dans un deux pièces, ne pas bouger de son logement parce qu’on sait que partout c’est plus cher, se faire expulser parce qu’on a perdu son taf, prendre un crédit revolving parce qu’on est sans sous dès le début du mois, courir dans les transports en communs pour aller faire 2 heures de boulots par-ci par-là, se faire enlever ses enfants parce qu’on a nulle part où habiter, devenir expert en bouts de ficelles pour arriver à payer les factures, se faire radier du Pôle emploi pour absence à convocation téléphonique, habiter des immeubles, laissés exprès à l’abandon pour les remplacer par des résidences plus rentables, se faire traiter de parasite parce qu’on touche le RSA, ne plus pouvoir faire les courses dans son quartier parce que les commerces deviennent toujours plus chers et plus chics, se faire contrôler chez soi par un agent de la CAF et devoir se justifier d’arriver à survivre…

Crise oblige, on imagine mal comment ça pourrait aller mieux. En regardant ce qui se passe en Grèce, en Espagne ou en Italie, on se dit que les plans d’austérité vont bien nous tomber sur la gueule. Face à la violence de la crise et du marché, on pourrait aussi résister et s’organiser, au boulot comme au chômage, dans un quartier comme dans une institution sociale. Empêcher l’expulsion d’un voisin, occuper des logements vides, mettre en place des comités de quartier, faire des cantines populaires, constituer des caisses de grève, des réseaux de solidarité…

Dès à présent des collectifs auto-organisés (chômeurs, précaires, mal-logés) se réunissent en assemblée et commencent à s’organiser. Se coordonner. Faisons de ce 1er mai une occasion de se rencontrer, de se sentir plus forts ensemble dans la rue, et si les conditions le permettent… d’agir ensemble.

Nous voulons un toit, de la bouffe, de l’argent, mais surtout, ce que nous voulons, c’est inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité.

PROCHAINE ASSEMBLÉE : DIMANCHE 29 AVRIL à 17 HEURES AU 11 CITÉ AUBRY (Métro Alexandre Dumas)

RDV LE 1er MAI À LA FIN DE LA MANIF, PLACE DE LA BASTILLE à l’angle du bd Henri IV, sous la banderole « un logement pour tous »

Indymedia Paris, 25 avril 2012

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 18:00

L’entarteur de Raffarin comparaît à Lyon

Romain, « terroriste pâtissier » de 25 ans, comparaît vendredi devant le tribunal de grande instance de Lyon pour avoir entarté en février l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin lors de son passage dans le Rhône.

Le jeune homme, membre du collectif anarchiste lyonnais « Al Qaïtarte », comparaît selon la procédure du « plaider coupable » pour violences avec arme, « en l’espèce en jetant au visage une assiette en carton remplie de chantilly », selon sa convocation devant le tribunal.

Son avocat, Me Sylvain Cormier, espère faire requalifier les faits en simples « violences », au besoin avec un renvoi de l’affaire devant le tribunal correctionnel. Romain, étudiant en master d’anthropologie et photographe à ses heures, racontait ce 24 février à Lyon : « Nous étions deux accompagnés d’un cameraman, portant bérets et foulards. À 16H45, cinq minutes avant l’arrivée de Jean-Pierre Raffarin à la librairie où il devait dédicacer son livre, Je marcherai toujours à l’affectif, nous nous sommes positionnés. »

« Dès qu’on l’a aperçu, on a mis la chantilly sur les cartons, et on a foncé », narre-t-il, l’œil encore pétillant, bien qu’il ait été le seul à être rattrapé. Son camarade vise une joue et prend la tangente, en clamant « Dada ! », en référence à ce mouvement d’artistes qui faisaient fi des conventions il y a un siècle. Le cameraman n’a que le temps de prendre une image floue avant de décamper.

Une seconde après, Romain attaque l’autre côté du visage et clame « vaincra ! » Dans sa fuite, il esquive trois agents assurant la sécurité de l’ancien homme d’État, mais se fait plaquer au sol… par le chauffeur de Nora Berra, secrétaire d’État à la Santé et élue locale, qui accompagnait M. Raffarin. La garde à vue qui suit, une première pour le jeune homme, dure près de six heures, avec « leçon de morale des flics », photos et relevé d’empreintes.

Romain assume. « Raffarin est utilisé pour faire passer la droite comme sympathique, à travers lui nous attaquons Sarkozy que l’on ne pourrait pas approcher », explique ce garçon brun portant fier une crête iroquoise, tout de noir vêtu. « Al Qaïtarte », qui rassemble une quinzaine d’ »activistes subversifs pâtissiers », a été fondé en 2008 autour d’étudiants en Histoire de l’art à l’université Lyon II et n’en est pas à sa première action — toujours dans la non-violence. Lors de la campagne pour les élections municipales il y a quatre ans, voulant exprimer leur « ras-le-bol de la démocratie représentative », ils s’en étaient pris à Dominique Perben (UMP), semant chantilly et boules puantes dans ses meetings. Rapidement ils s’étaient tournés vers les partis de gauche, jugés « lâches » face au capitalisme, sur les questions de sans-papiers ou des centres de rétention : l’écologiste Daniel Cohn-Bendit, le président PS de Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne (par deux fois), ou encore le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, ont subi un « attentarte ».

L’artiste Ben, devenu « un produit marketing », a aussi fait les frais du courroux de ces militants, admirateurs du « serial entarteur » belge Noël Godin. Comme lui, ils entendent s’attaquer au « capital image » de ces personnages publics et faire leur « contre-communication ». Romain a un regret : lors de l’entartage de Jean-Pierre Raffarin, il n’a pu lancer des tracts de revendication qui proclamaient « la revanche de la France d’en bas ». Il accepterait volontiers une condamnation à des travaux d’intérêt général… « dans une pâtisserie », précise-t-il.

Leur presse (Agence Faut Payer, 25 avril 2012)


L’“entarteur” de Raffarin conteste que la crème chantilly soit une arme

Le jeune “entarteur” de l’ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin a contesté vendredi devant la justice que la crème chantilly de sa tarte puisse être considérée comme une arme, affirmant avoir seulement voulu ainsi atteindre symboliquement le président-candidat Nicolas Sarkozy.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335600547.jpg

“C’est la crème chantilly qui serait considérée comme une arme !”, s’est offusqué Me Sylvain Cormier, à sa sortie du bureau du procureur, où son client a été convoqué vendredi matin selon la procédure du “plaider-coupable”, procédure permettant à celui qui reconnaît les faits qui lui sont reprochés d’accepter la sanction proposée par le parquet et d’éviter ainsi un procès.

Sa contestation de toute “violence avec arme”, en l’espèce en jetant au visage “une assiette en carton remplie de chantilly” selon sa convocation, entraîne donc une audience au tribunal correctionnel de Lyon, le 30 mai.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335600423.jpgDevant les caméras venues le rencontrer dans les couloirs du Tribunal de grande instance de Lyon, Romain, étudiant en master d’anthropologie se définissant comme “un penseur libre”, explique son geste qui remonte au 24 février dernier comme “un acte politique”, de “désacralisation”. “C’est une façon d’attaquer Sarkozy à travers Raffarin” et de dire le “ras-le-bol de la jeunesse”, ajoute-t-il à l’AFP, tout en insistant sur la dimension d’“acte humoristique” de son geste.

“Demain, je vais aller entarter personne. Là, je suis un peu sur la sellette”, ajoute dans un sourire ce membre du collectif “Al Qaïtarte“, qui rassemble une quinzaine d’”activistes subversifs pâtissiers”.

Fondé en 2008 autour d’étudiants en Histoire de l’art à l’université Lyon II, il n’en est pas à sa première action, Romain ayant pour sa part déjà entarté l’artiste Ben.

Lors de la campagne des municipales il y a quatre ans, voulant exprimer leur “ras-le-bol de la démocratie représentative”, le collectif s’en était pris à Dominique Perben, semant chantilly et boules puantes dans ses meetings. À gauche le président PS de Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, et le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, ont également subi des entartages.

Romain rêve néanmoins d’une “internationalisation” du collectif “Al Qaïtarte“, en symbiose avec les entarteurs belges Maurice Gloup et Noël Godin.

Leur presse (LeParisien.fr avec l’AFP, 27 avril 2012)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 17:58

FAUSSE TRAVAILLEUSE, FAUX TRAVAILLEUR, DEBOUT !

Voile, kippa, casquette ou burqa, tu n’en fais pas tout un plat ; Ton identité n’est toujours pas nationale.

Régularisation massive des sans-papierEs et droit de vote des étrangerEs à toutes les élections, ça te fait bander.

La présomption de légitime défense pour les policiers, ça te fait vomir.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335611048.jpg

L’égalité des droits, ça ne se discute pas ; disposer librement de ton corps, ça te fait jouir.

Mettre sous surveillance les traders et les banquiers, ça te fait mouiller.

Tu ne kiffes pas trop la France qui souffre et se lève tôt, tu es plutôt exploitéE, précaire, chômeurE, bref, unE fauxSSE travailleurE.

Un revenu d’existence, indépendant du vrai travail, ça te fait rêver.

L’argent que tu as cotisé doit revenir à la santé, à l’éducation, aux retraites, aux allocs chômage et autres solidarités sociales.

Avec la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, … on annule la dette, on rétablit les retraites, on revalorise les salaires et on fait la fête !

Retrouve le PINK BLOC DES TRANS, GOUINES ET PÉDÉS FÉMINISTES à la manifestation parisienne du 1er mai des faux travailleurs, MARDI À 16H30 DEVANT L’INSTITUT DU MONDE ARABE (angle quai de la Tournelle, boulevard Saint Germain, métro Jussieu ou Sully-Morland).

Et puisque, il y a 70 ans, Pétain a tenté de transformer la journée de lutte du 1er mai en fête du travail [Voir le billet de Pascal Riché sur rue89 : « Vrai travail » and co. Au secours, Pétain revient !], reprenons la rouge églantine : amène ta fleur !

Facebook / Infozone, 28 avril 2012

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 12:52

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans MUSIQUES
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 14:45

http://a3.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/559036_10151457949115643_686035642_23402306_1271113156_n.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans IMAGES
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 14:26

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans MUSIQUES
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 23:49
StreamingVidéos.fr
Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans MUSIQUES
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 15:34


Le président Nicolas Sarkozy a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre le risque terroriste. Il souhaite, notamment, interdire l’entrée en France aux personnes qui ont tenu des « propos infâmants » à l’encontre de la République.

Nicolas Sarkozy a annoncé mardi une accélération des expulsions des « extrémistes » présents en France et assuré que toutes les personnes tenant des « propos infâmants » contre la France ne seraient pas autorisées à entrer sur le territoire national.

« Nous allons faire accélérer les procédures d’expulsion pour motif d’ordre public. Les extrémistes jouent de notre formalisme administratif, notre devoir est d’être plus efficace », a déclaré M. Sarkozy en rendant hommage à l’Élysée aux forces de sécurité, dont les policiers du Raid, et de secours impliquées dans le dénouement de l’affaire du « tueur au scooter ».

« C’est pour cette raison que je suis intervenu directement pour que des prédicateurs qui prennent notre système de valeurs pour cible permanente restent chez eux, nous n’en voulons pas sur le territoire de la République française », a-t-il rappelé en référence au célèbre prédicateur qatari Youssef Al-Qaradaoui, dont il a interdit l’entrée en France pour participer à une réunion.

« Je le dis ici avec la plus grande fermeté, tous ceux qui ont tenu des propos infâmants contre la France ou contre les valeurs de la République ne seront pas autorisés à entrer dans notre pays. La France n’a pas vocation à accueillir ceux qui enfreignent ces valeurs », a insisté M. Sarkozy.

Le chef de l’État a enfin annoncé avoir demandé à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) de « vérifier de façon approfondie la situation sur notre territoire de toute personne signalée comme représentant un risque potentiel pour la sécurité nationale ».

Leur presse (Agence Faut Payer, 27 mars 2012)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans REPRESSION
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 15:31

Le technicien d’ERDF/GrDF menacé de licenciement pour avoir refusé de limiter la consommation d’énergie chez une dizaine d’usagers en situation d’impayés à Arcueil (Val-de-Marne) ne sera finalement pas renvoyé, a annoncé la CGT. « ERDF et GrDF ne licencieront pas Jef », a indiqué le syndicat dans un communiqué. L’organisation n’était pas joignable mardi soir pour préciser si une sanction moindre avait été appliquée.

Selon la CGT, Jef Duval était mis en cause pour ne pas avoir posé de système de service minimum (SMI), qui limite la consommation d’énergie à 1.000 watts, dans une dizaine de foyers sujets à des impayés à l’été 2011. Il se serait également abstenu de pratiquer cinq coupures de gaz sur la même période.

Âgé de 23 ans, le technicien avait été convoqué à un conseil de discipline interne le 17 février, qui avait voté son licenciement, avait alors affirmé le syndicat. « Le licenciement n’a pas été prononcé », a confirmé ERDF à l’AFP.

Un porte-parole de la société a précisé qu’il était reproché au technicien de « ne pas avoir réalisé une opération demandée, c’est-à-dire une coupure d’alimentation de gaz, et d’avoir dit que l’opération avait été réalisée, ce qui mettait en danger la sécurité des personnes et des biens ».

« Le comportement de Jef face aux familles démunies, ainsi que face au licenciement qui pesait sur lui, a été exemplaire », a estimé mardi la CGT. L’organisation avait lancé une pétition de soutien, qui a recueilli au total 33.792 signatures.

Leur presse (Agence Faut Payer, 27 mars 2012)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES

A L’assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.