Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 11:20
Voici une brochure élaborée autour de reflexions sur la pratique du squat, et plus largement sur la construction d'organisation(s) diffuse(s) :  

Présentation :
 

" Thanks for the future ! est un cri. Un hurlement né de l'expérience du chaos. Expériences contradictoires entre affirmation et construction de sa propre puissance, et appréhension de la fragilité d'un tel jeu. Expériences d'expositions et de replis. De dévoilements et de travestissements. Ce cri, loin d'être un signe de ralliement, est l'expression en même temps que l'incarnation d'une brèche dans l'ordre-social. 


Il faut bien souvent partir de l'Ordre pour rendre perceptible la rupture qui en découle. C'est parce que tel ordonnancement ou tel ensemble de normes est devenu invivable, qu'il est déserté, combattu. La métropole et la prolifération exponentielle de ses dispositifs ne cessent de croître et de s'étendre, jusque dans les profondeurs de l'être. Les dispositifs de pouvoir se trouvent dans chaque détail de l'urbanisme, dans chaque conversation. Nos prises à parti avec ce quotidien sont régulières. "


Lecture en ligne :  http://fr.calameo.com/read/001969441c5a26451e592 

Téléchargeable sur :
  
http://depositfiles.com/files/absphvvde

thanksforthefuture@yahoo.fr
Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 11:43

http://feudeprairie.files.wordpress.com/2013/01/athens-calling.png?w=640&h=902

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:35

indonesian anticommunist purge

Tout le monde a déjà entendu parler des Khmers rouges. Ce régime représente dans l’imaginaire collectif des sociétés modernes la « barbarie communiste », tout comme la Corée du Nord. Il n’est pas question de s’interroger sur la nature du régime installé au Cambodge, ni de débattre de son idéologie (il fut pourtant bien éloigné des idées communistes, étant extrêmement droitier, raciste et nationaliste, et combattant… les communistes voisins). La référence à ces deux expériences est devenant un argument massue censé isoler et décrédibiliser toute pensée critique. Tu remets en cause les bienfaits de la société capitaliste? Alors, tu as les millions de morts du « Kampuchéa démocratique » sur les bras, voilà! On ne compte plus les usages de ce totalitarisme intellectuel. Il est l’aboutissement de la pensée libérale adaptée aux démocraties impérialistes en phase terminale. Tout le monde peut donner son avis: mais si celui ci sort du lot, si il n’est ni béat ni réactionnaire, il sera mécaniquement anéanti par les références horribles qui lui seront collées. Alain Badiou en a notamment fait les frais…

Pourtant, qui se souvient des évènements ayant agité l’Asie du Sud-Est une décennie à peine avant les Khmers rouges…? En Indonésie, un auto-génocide équivalent dans ses dimensions a eu lieu. Les chiffres sont impossibles à connaitre. On estime ses victimes à un ou peut être deux millions… Mais ce crime absolu a une particularité. Il a été favorisé et soutenu par les pays occidentaux, notamment par les USA, puis acclamé par la presse. Car les victimes étaient communistes, ou supposées telles. Et dans sa croisade menée contre la « subversion », les « démocraties » capitalistes ne prennent pas de pincettes. Ces crimes ne doivent jamais être oubliés. Nous publions donc  ici un texte tiré du journal Partisan qui évoque ces évènements. Il est disponible en entier en cliquant sur l’image, comme toujours.

Le Parti Communiste d’indonésie (PKI) comptait 3,5 millions de membres et une quinzaine de millions de sympathisants. Il était par la taille le 3ème parti communiste au monde. En 1965, la répression, couverte par l’occident et en particulier par les USA, fit entre 500 000 et 2 millions de morts. Mais comment en est-on arrivé là ?

L’Indonésie est une ancienne colonie néerlandaise. 87 % de la population est musulmane. Pendant la 2ème guerre mondiale, le Japon occupe l’Indonésie. Les Japonais sont d’abord accueillis comme des libérateurs car ils promettent l’indépendance. Rapidement, ils remplacent les colons hollandais et sont rejetés. L’indépendance est déclarée par Sukarno en 1945. Mais la guerre d’indépendance continuera jusqu’au 27 décembre 1949. Comme après beaucoup de guerres, l’économie est en ruine. Sukarno renforce son pouvoir intérieur. Il cherche la confrontation avec la Malaisie. Critiqué par l’occident, il se rapproche de plus en plus de l’URSS et de la Chine. Le PKI qui a, deux fois déjà, été anéanti par la répression (en 1926 et en 1948), se présente en 1955 aux élections et obtient 16 % des voix. Il a trois ministres dans un gouvernement qui en compte quatre-vingt .

[...]

Nous sommes à l’époque dans la guerre froide. Les USA, déjà empêtrés au Viet-Nam, ont peur qu’un second front s’ouvre en Indonésie. Le PKI est haï par les autres mouvements politiques, notamment le mouvement islamiste. La CIA établit des listes de noms de communistes, des “infidèles” à l’islam, des “sans dieu” réfractaires à l’un des cinq principes du Pancasila (constitution) édicté en 1945. Il manque un détonateur pour éliminer le PKI. Il est trouvé le 1er octobre 1965. Six généraux appartenant à l’aile droite du haut commandement militaire ont été assassinés à Djakarta. Le général anti-communiste Suharto, commandant de l’armée, en attribua faussement la responsabilité à des militaires proches du PKI. Il fait pression sur Sukarno et « obtient » la mission de maintenir l’ordre à Djakarta.

Le général lance les répressions anticommunistes. Les listes de la CIA vont servir : arrestations de masse et exécutions sommaires concernent, dans les deux années 1965 et 1966, plusieurs millions de personnes. Les évaluations précises sont difficiles à établir puisque le tout s’accomplit en dehors du système judiciaire, sous le contrôle de l’armée, qui arme des milices, celles de la Ligue Musulmane en particulier. Dans d’autres régions ce sont des chrétiens qui s’en prennent aux communistes. Des villages sont brulés, les hommes torturés, abattus, les femmes et les fillettes violées et tuées. 1 ou 2 millions de personnes sont exécutées, et de 5 à 7 millions incarcérées, pour des périodes rarement inférieures à 10 ans et pour certaines pour toute la longue durée du pouvoir suhartiste, jusqu’au printemps 1999. Un décret en septembre 1966 « bannissant le communisme » est voté par l’Assemblée Nationale à la botte de Suharto.

Noam Chomsky, faisant une compilation de la presse américaine de l’époque, en ressort ce texte : « L’événement suscita pourtant une orgie d’euphorie. Pour décrire le « stupéfiant massacre de masse », le New York Times parla d’une « coulée de lumière en Asie » et félicita Washington d’être resté discret pour ne pas embarrasser les « modérés indonésiens » qui purifiaient leur société et s’apprêtaient à recevoir une généreuse aide américaine ; c’est « la meilleure nouvelle depuis des années pour l’Occident en Asie ».

Partisan

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans REPRESSION
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:34

Tours – Les vœux du maire perturbés à Sainte-Radegonde

Lundi soir, Jean Germain entamait sa traditionnelle tournée des vœux dans les quartiers de Tours, à la salle des fêtes de Sainte-Radegonde. Une cérémonie perturbée par une poignée de manifestants d’extrême gauche (moins d’une dizaine), engagés notamment pour les sans-papiers, venus reprocher au sénateur-maire socialiste « les promesses non tenues » du gouvernement Ayrault, mélangeant la question de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le problème des sans-logis et le conflit qui oppose la municipalité à des squatters installés sans autorisation au Projet 244.

Le dialogue avec les élus s’avérant impossible – Frédéric Thomas, président du conseil général, était également présent – le sénateur-maire décidait de suspendre cette cérémonie des vœux, suivie par une centaine de personnes.

Après intervention de la police nationale pour évacuer les éléments perturbateurs, le cours de cette soirée devait reprendre normalement avec une demi-heure de retard. Qu’en sera-t-il lors des prochaines séances de vœux programmées dans les jours à venir ? « Le calendrier prévu est maintenu », explique le cabinet du maire qui annonce toutefois une « vigilance accrue » en matière de filtrage aux entrées.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (LaNouvelleRepublique.fr, 16 janvier 2013)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:32

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/065.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans IMAGES
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:31

Le CNCA (Collectif Nantais Contre l’Aéroport), à l’occasion des deux jours de mobilisation contre Vinci (constructeur et gestionnaire du projet), les 18 et 19 janvier 2013, appelle toutes les personnes opposées à ce projet inepte et imposé, à rejoindre la manifestation organisée à l’occasion de la venue de J.-M. Ayrault, principal promoteur du projet, à l’école d’architecture de Nantes ; à cette occasion JMA remettra la légion d’honneur au directeur de l’école pour bons et loyaux services.

Ce même directeur qui interdisait aux élèves de son école de s’impliquer le 17 novembre dernier, dans la conception et la reconstruction des cabanes de la ZAD, sur la commune de Notre Dame des Landes, après leur destruction par les flics.

Cette manifestation sera festive et ouverte à tous les publics, et réaffirmera au premier ministre notre détermination à combattre ce projet et la métropolisation qui l’accompagne.

RENDEZ-VOUS VENDREDI 18 JANVIER À 16h30, ARRÊT MÉDIATHÈQUE (LIGNE DE TRAM 1)

P.-S. : faites circuler cet appel à vos contacts, pour le succès de cette initiative. Merci !

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans EVENEMENT
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 12:39
Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans MUSIQUES
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 12:35
Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans LUTTES
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 12:31

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0211.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/01/039.jpg

Reçu le 15 janvier 2013

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans EVENEMENT
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 12:28

Ajimi : la défense pointe la responsabilité de la victime

Les avocats des policiers de Grasse ont plaidé la relaxe de leurs clients ce mardi à Aix-en-Provence. Ils ont notamment avancé la responsabilité de Hakim Ajimi dans la violence de l’interpellation qui lui a été fatale.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/041.jpeg

Me Gérard Baudoux et Me Joel Blumenkranz, les avocats des policiers, lors du procès en première instance à Grasse en janvier 2012.

“Qui sème le vent récolte la tempête.” Au risque de choquer la famille de la victime [sic - NdJL] , Me Gérard Baudoux a osé la formule pour résumer l’un des axes forts de la défense des deux policiers de la BAC, poursuivis pour homicide involontaire sur la personne du jeune Hakim Ajimi, décédé à la suite de son interpellation, le 9 mai 2008 à Grasse.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0212.jpg

Les deux policiers de la BAC de Grasse, ici en présence de leurs défenseurs lors du procès en première instance.

Leur procès en appel, à Aix-en-Provence, s’est terminé ce mardi après-midi avec les plaidoiries de leurs défenseurs. En préambule Me Joël Blumenkranz a souligné que “les policiers ont une obligation de résultat”. Or Hakim Ajimi entendait s’y soustraire… L’avocat du barreau de Nice rappelle la “lutte sauvage, terrible” qui avait opposé le jeune homme, atteint de troubles psychiatriques, aux deux policiers de la BAC, dont l’un aura une épaule luxée au début de l’interpellation.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0115.jpg

« L’avocat des policiers a provoqué un incident en indiquant à la barre : “Qui sème le vent récolte la tempête” en expliquant le décès du jeune homme. Il est parti sous les huées de la famille. » Publié par des larbins de la maison Poulaga (Olivier Le Creurer, cote-d-azur.france3.fr, 15 janvier 2013)

“Ce ne sont pas des surhommes !”

“Il n’y a pas de bonne méthode pour appréhender quelqu’un qui le refuse. Hakim Ajimi participe lui-même, par sa rébellion, à quitter ce monde”, estime Me Blumenkranz. Pour la défense des deux fonctionnaires de police, Hakim Ajimi aurait finalement été victime de sa propre turpitude : sa violence contre les policiers et sa rébellion en l’espèce.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0310.jpg

« À l’appel du comité Vérité et justice pour Abdelhakim Ajimi, une centaine de personnes se sont retrouvées [samedi 12 janvier 2013] à Grasse pour montrer que le soutien ne faiblissait pas autour de ses proches, deux jours avant le procès en appel des trois policiers condamnés dans cette affaire. “Notre colère ne faiblit pas” car trois des sept policiers mis en cause “ont été jugés coupables, mais ils n’ont pas été punis puisqu’ils travaillent toujours à Grasse”, a souligné Boubaker Ajimi, le père du jeune homme. “On espère maintenant qu’à Aix, leur peine soit augmentée et qu’ils ne travaillent plus comme policiers”, a-t-il ajouté. » Publié par des larbins de la maison Poulaga (Julie Jacquard, cote-d-azur.france3.fr, 12 janvier 2013)

Quant au fait que les gardiens de la paix n’aient pas réagi lorsque le jeune Tunisien apparaissait affaibli, ce que l’avocat général qualifiait hier comme un “entêtement” coupable, Me Joël Blumenkranz l’a écarté d’un revers de manche. “On demande [aux policiers] d’avoir un ordinateur dans la tête pour analyser l’ensemble des paramètres en temps réel ! Ce ne sont pas des surhommes !” Pour Me Gérard Baudoux : “nous soutenons qu’il n’y avait pas la possibilité, pour l’un ou l’autre d’apprécier qu’il y avait un péril pour monsieur Ajimi”. Ce qu’avait considéré, rappelle le ténor niçois, l’arrêt de non-lieu dont ses clients avaient bénéficié. La cour rendra son arrêt le 11 février.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0114.jpg

Mobilisation de soutien en mémoire d’Hakim Ajimi lundi 14 janvier à Grasse.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Michel Bernouin, MetroFrance.com, 15 janvier 2013)

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FLICSPORCSASSASSINS

A L’assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.