Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 11:59

 

 

Les violences homophobes se multiplient, la coordination des mouvances

fascistes se renforce, les manifestations de masse réactionnaires approuvent et

appellent à la guerre civile. A cela une seule réponse possible : stoppons l'ennemi

fasciste !

Depuis l'automne 2010, le mouvement social ne se relève pas en France,

subissant les compromis des centrales syndicales avec le PS au pouvoir, et la

répression médiatique et policière instantanée au moindre soubresaut populaire.

Remplissant sa fonction historique comme cela est le cas en Italie, au Portugal, en

Espagne et en Grèce, le PS collabore avec le Capital pour nous imposer leur crise par

de violentes offensives patronales. Ceux de PSA, de Goodyear et de ArcelorMittal en

sont parmi les premières victimes, se défendent de manière dispersée et isolée, face à

l'austérité à grande échelle qui menace. Crève, ou crève : voilà leur message pour

notre avenir proche et à terme. Tandis que des ministres crapules cachent des

comptes secrets en Suisse et ailleurs de plusieurs dizaines de millions d'euros !

Qui plus est, la seule dynamique sociale qui s'anime en ce printemps 2013

est une dynamique fasciste. Depuis des décennies, nous n'avions pas connu une telle

connivence et coordination, politique et de terrain, entre toutes les forces d'extrêmedroite existantes, qui parviennent aujourd'hui à créer un mouvement social-fasciste

commun et ascendant. Du prétexte réactionnaire de départ contre l'égalité des droits

et le mariage homosexuel, les forces fascistes et identitaires se sont rassemblées pour

prendre l'avantage et mener actions et manifestations de masse. Ils parviennent

actuellement à élargir leur champ d'action en posant la question du chômage et de la

crise, pouvant permettre d'ouvrir les portes au fascisme. De Lyon à Paris, de Nancy

à Marseille, nous subissons toujours davantage les coups répétés des groupes

nazis à l'encontre de camarades antifas, des roms, d'homosexuels et des

personnes d'origine immigrée. Les groupes fascistes multiplient actions de

ratonnade et menaces permanentes en une terreur de rue contre tous ceux qui

n'appartiennent pas à leur monde consanguin. Comme il y a toujours eu, mais cette

fois soutenus et appuyés par un mouvement de masse de défense de la

bourgeoisie. Car le fascisme est aussi un mouvement de masse, de la masse

ennemie.

Ils en appellent maintenant au sang et à la guerre civile. Qu'ils sachent que

la guerre civile, nous y sommes déjà et que nous répondrons au sang par le sang.

L'heure est à la riposte. Empêchons les fascistes d'occuper la rue, harcelons leurs

modes d'implantation, ne les laissons pas faire loi. Nous sommes la vie, nous sommes

légion, nous sommes partout. Si nous faisons l'erreur de sous-estimer la menace

fasciste aujourd'hui, nous subirons rapidement un écrasement équivalent à celui quesubissent nos amis de Grèce. 

Nous gardons en tête que l'ennemi fasciste demeure l'allié privilégié de

l'Etat et du Capital, qu'il n'y a à traiter avec eux que par une ligne de front. Nous

devons rester déterminés, organiser des Comités d'autodéfense sociale et antifasciste

dans chaque ville et dans chaque quartier. Ne leur laisser aucune marge d'action ni

aucun répit. Car derrière le combat contre le fascisme se tient toujours le combat

frontal contre le capitalisme et ses structures d'exploitation, de domination et de

répression. 

Bloquons les convois de militants fascistes partant en bus des provinces pour se

rendre à Paris lors des manifestations réactionnaires de masse. Reprenons la rue, non

plus pour l'égalité des droits, mais contre l'avènement en force du fascisme. Ils nous

déclarent la guerre : la solidarité sera notre arme, la détermination notre force.

 

 

-Réseaux Communistes Libertaires Autonomes/ groupes Nancy-Paris-LyonStrasbourg.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 13:16

Hier soir les organisations et militants homophobes regroupés dans le collectif « la manif pour tous » ont déambulé dans Lille pour cracher leur haine des personnes LGBT. Après la dispersion du rassemblement, des participants ont sauvagement attaqué un bar gay du Vieux-Lille, le vice&versa.

Après avoir fait le tour du centre ville de Lille en voiture, où ils ont reçu un accueil hostile des passants, les extrémistes se sont rassemblés vers 20h Place de la République.

Drôle de mélange que formait cette cinquantaine de personnes : catholiques intégristes BCBG et boneheads aux tatouages explicites. On y retrouvait des militants d’extrême-droite ultra-violents bien connus : membres du groupuscule nazi-skin JNR / Troisième Voie, militants de Génération Identitaire (« célèbres » pour avoir occupé la mosquée de Poitiers), militants de l’ex Maison Flamande de Lambersart impliqués dans les actes racistes commis au bar le Magnum et dans les attaques du bar Le Resto Soleil. Les drapeaux français et flamands des nazillons côtoyaient les drapeaux roses et bleus de « la manif pour tous » sans que cela ne pose de problème aux organisateurs. Les néo-nazis avaient d’ailleurs annoncé leur présence à la manifestation sur la page Facebook de l’évènement :

Néo-nazis à la manif par tous

Génération Identitaire

Frigide Barjot, trop célèbre porte parole de « la manif pour tous » déclarait que la manif pour tous n’était pas gangrené par l’extrême droite : « [...] je vous prends au défi, de me montrer une image de gens d’extrême droite [...]« . Pour nous, des gens qui s’opposent à l’égalité des droits des les personnes homosexuelles sont des militants d’extrême-droite. Mais en plus des masses de bourgeois-cathos-fascistes-réacs qui composent « la manif pour tous », il est indéniable que l’extrême-droite la plus radicale et violente participe à ces évènements. Voici quelques photos d’extrémistes reconnus hier soir place de la République lors de la manif pour tous, juste avant l’attaque du vice&versa :

Décidemment Yohann aime le cochon

Yohann, militant  à Troisième Voie, impliqué au Magnum et au Resto Soleil

Yohann

Toujours Yohann, notez sa présence dans la liste des invités

Admiez le White Power dans le cou...

« Gamin », vendeur de vêtement néo-nazi sur internet, avec un tatouage White Power dans le cou

Bubsy

Bubsy (à droite), chef de section des JNR (Jeunesse Nationaliste Révolutionnaire) du Nord, star d’un reportage diffusé sur M6 ou il exhibe ses tatouages néo-nazi avec Gamin

C’est le climat intensément homophobe instauré par les opposants au mariage homosexuel, les catholiques intégristes de France, le Front National et une large majorité de l’UMP qui rend possible le passage à l’acte de ces extrémistes. Barjot et sa meute promettent du sang et des larmes, les nazillons exhaussent leurs voeux.

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 11:27

Enquête sur la Caborne et les identitaires de Bourgogne/Franche-Comté (version ultra-réduite)

C’est en arpentant Internet que j’ai découvert la Caborne, structure se présentant comme une association de défense des traditions et de l’environnement. Sur leur site et les réseaux sociaux, en effet rien ne vient troubler cette image d’Épinal. À l’exception de Facebook, avec une liste d’amis pour le moins politisés. J’en retrouve plusieurs arborant des symboles néo-fascistes et d’extrême-droite dont des noms qui me sont familiers. Départ d’investigations plus poussées.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/fachos.jpeg

Après des recherches détaillées et l’exposition de mes doutes au plus grand nombre, je trouve une aide surprenante de la part d’un militant nationaliste qui me donne l’adresse du local et le nom des protagonistes de la Caborne. Un certain Vincent L., personnage bien connu des antifascistes locaux pour son parcours politique, et ses acolytes Michael G., boulanger à Mamirolle, ainsi que Mathieu B., figure emblématique des identitaires bourguignons.

Reprendre l’activisme de Vincent L. est nécessaire pour comprendre dans quel contexte est née la Caborne. Originaire d’Ornans, il est l’un des membres des Jeunesses Identitaires Séquanie, branche jeune du Bloc identitaire. Un conflit opposant le mouvement local au parti national fait que ce dernier ne participe plus au projet. L’organisation prend le nom de Jeunesses identitaires Franche-Comté, avec comme dirigeant le jeune Vincent L. Mais la dissolution est prononcée en 2008 suite à la dégradation d’un chantier de mosquée à Belfort où des adhérents sont impliqués. Vincent n’abandonne pas son combat, et se recentre sur sa ville d’origine.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/028.jpg

Exemple de proches de la Caborne posant devant un drapeau du Bloc identitaire et de la Franche-Comté.

Il fonde le cercle 1639 avec une bande de copains, et décide de participer à un projet de village racial dans le Morvan. Pendant ce temps là, un certain Terry prend en charge le collectif quand Vincent L. est absent. Très vite, Vincent L. devient éminent dans son milieu et fonde près de Dijon le cercle Vincenot. Un groupe mettant en valeur la production agricole par la vente de paniers bios directement issus des producteurs locaux, cachant une volonté politique d’enracinement de ses principes d’extrême-droite. Mais, pointé du doigt par un blog alternatif, il change de nom et devient le cercle Grevelon.

Le petit jeu continue encore quelques temps, avant qu’un dossier n’apparaisse et décide le maire de la ville à déchoir l’association de son droit d’accès aux locaux communaux. Un échec lourd qui ne freine toujours pas Vincent L. Revenu en Comté, le Bloc identitaire connait un regain, et la Caborne est fondée. Son ami Michael G. devient salarié dans une boulangerie du village, et l’appui de Mathieu B. est constant. D’autres secteurs sont également touchés par leur influence mais dans une moindre mesure, mais, bien que la question se pose, la constitution d’une commune 100% identitaire ne semble pas à l’ordre du jour.

De très nombreux indices retrouvés notamment sur Internet démontrent le fil ici évoqué. Après vérification, l’adresse de la Caborne correspond bien à la boulangerie. Un regard par la fenêtre lors d’une soirée a suffi pour lever tous les doutes. J’apprends également que Vincent vit à Salins-les-Bains, à l’adresse officiellement donnée pour la Caborne. Il participe à une A.M.A.P. ainsi qu’au bénévolat dans une structure de vignes biologiques. Vincent L. recherche d’ailleurs un terrain pour faire pousser un potager, ainsi qu’un partenaire pour faire du vin.

Un petit tour en Bourgogne montre que les diverses organisations identitaires du coin sont particulièrement liées avec la Caborne. Repas, actions communes, conversations, de nombreux points le confirment. Dans ce cadre, l’association des Racines et des Elfes apparaît. Un site agréable et une pléiade de bénévoles qui cachent la Desouchière, habitat racial bourguignon. C’est donc une structure incroyablement dense qui est mise au jour, avec comme leçon une vigilance toujours accrue face aux rétrogrades qui n’hésitent pas à cacher leurs idées et faire du social pour mieux s’intégrer.

Toufik-de-Planoise, 18 avril 2013

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 14:16
viceversa
Le Vice & Versa n'avait jamais fait l'objet de menaces, a affirmé son gérant à France Info.

Quatre hommes décrits comme des skinheads ont pris pour cible un établissement du Vieux-Lille, hier soir, rapporte le site de France Info. 

Selon plusieurs témoignages, des skinheads se seraient attaqués aux personnel et aux clients du Vice & Versa, avant de jeter des tables et des chaises dans la vitrine de l’établissement du Vieux-Lille. Trois personnes auraient été légèrement blessées dans l’attaque. Les auteurs de l’agression ont été interpellés et placés en garde à vue. L’incident s’est déroulé dans un contexte d’appels à la violence antigay émanant de milieux d’extrême droite français, à l’approche du vote définitif sur le Mariage pour tous. A Paris, au même moments, des heurts éclataient près de l’Assemblée nationale. Des militants d’extrême droite ont tenté de forcer des barrages de police et s’en sont pris à des journalistes.

Dans le cas lillois, des réactions sur Twitter ont mis en cause un groupe d’identitaires flamands photographiés dans le quartier peu avant l’attaque du bar gay. Un rassemblement contre le mariage homosexuel s’était déroulées dans l’après-midi en ville.

 

(mise à jour: 18 avril, 09:00)


TIRE DE http://360.ch

Zineb Dryef | Journaliste Rue89


  • Envoyer l'article par email
  • Imprimer
  • Réduire la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer
 

Le bar gay Vice&Versa à Lille, le 18 avril (PHILIPPE HUGUEN/AFP)

Ce matin, en lisant la presse, il y a cette phrase :

« Ta gueule, sale pédé ! Regarde moi dans les yeux si t’as des couilles ! »

C’est ce que quatre types, crânes rasés, ont lancé à Yoann, le patron du Vice Versa, bar gay à Lille, avant de le frapper. On se dit que ça fait beaucoup. C’est la seconde fois en une dizaine de jours qu’une agression homophobe fait les gros titres de l’information.

Ce mercredi soir, Yoann, son associé, son serveur et certains clients ont été agressés. Les agresseurs, impressionnés par la foule du bar et de celui d’en face, ont fini par prendre la fuite. La police a pu les rattraper, selon le témoignage de Yoann dans La Voix du Nord.

« On est en danger »

Sur France Info, il a affirmé que la radicalisation du débat sur le mariage pour tous pourrait expliquer cette violence :

« C’est clairement de l’homophobie. Il y a un contexte dans lequel, tout ce qui est homosexuel, lesbien, gay, on est en danger. »

La fédération LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) a elle aussi accusé le Printemps français et la « Manif pour tous » d’être responsables de cette nouvelle agression. A Paris, le 7 avril, un couple homosexuel avait été passé à tabac :

« Ce nouvel épisode de violences homophobes est directement le fruit de la montée de la haine, de l’intolérance, et de l’homophobie en France, conséquences d’un climat général cultivé par les opposants prétendant lutter contre l’ouverture du mariage et de l’adoption, alors qu’ils ne renvoient les personnes et les couples homosexuels qu’à une sous-citoyenneté, aux droits inférieurs. »

Des manifs de plus en plus violentes

Il est vrai que le débat s’est considérablement dégradé ces dernières semaines – le terme « débat » semble d’ailleurs tout à fait inapproprié pour évoquer un face-à-face de plus en plus virulent et violent.

Mercredi soir, devant l’Assemblée nationale, après une manifestation des anti rassemblant entre 2 400 et 8 000 personnes (chiffres police et organisateurs), une minorité a tenté de franchir des barrages policiers pour tenter de s’introduire dans l’hémicycle. Bilan : onze interpellations, des dégradations et une équipe de journalistes prise à partie.

Ces scènes d’échauffourées en marge de rassemblements sont désormais quotidiennes et rien n’indique qu’elles sont en voie de disparaître.

Au contraire, ces violences ne sont pas condamnées par les partis politiques qui soutiennent les manifestants (ou du bout des lèvres) et les appels à maintenir la pression se poursuivent.

Quitte à faire dans le n’importe quoi. Camille Bedin, jeune responsable politique à l’UMP, menace ainsi, au côté de l’inconnu « Collectif des mères », de mettre en place une « chaîne de la grève de la faim partout en France » pour protester contre l’égalité des droits.

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 14:12

 

BIFC logo
Ce dossier va probablement faire parler de lui, tant il est explosif pour la mouvance identitaire locale. Avec comme point de départ, « la Caborne » près de Besançon. Il s’agit d’un des sites centraux de l’extrême-droite radicale franc-comtoise, pourtant cette structure est anonyme pour l’immense majorité de la population. Et pour cause, puisqu’elle avance totalement masquée, de par une méfiance sectaire et une présentation de façade incroyablement fallacieuse. Avec un nom en référence à un genre d’habitat typique du coin, c’est une association solidement retranchée dans un local à deux pas de la capitale comtoise, mais impossible à aborder pour les non-initiés, et déclarant une existence alliant le plus noble amour régional et populaire à l’écologisme, sur fond d’autogestion et d’adhérence libertaire.
Pourtant après de plus âpres recherches, des investigations minutieuses sur le web, dans les dossiers antifascistes, et sur place, elle apparaît bien comme la planque d’ultranationalistes radicaux, aux discours xénophobes et violents, dont les dirigeants évoluent au sein de la section locale du « Bloc identitaire » avec la compagnie de plusieurs autres formationsgroupusculaires gravitant autour. Aujourd’hui, ce repère tente de prospérer et d’émerger peu à peu en touchant une population plus large que les seuls convaincus, avec l’exhibition de valeurs et d’objectifs rôdés pour sembler respectables au plus grand nombre, mais aussi en proposant des activités sociales, sportives, artistiques, et gastronomiques.
Pire que cela, les motivations de ses fondateurs semblent de constituer à terme un bastion « 100% identitaire » comme ils espéraient le faire dans leurs projets antérieurs. Cette enquête, menée avec une rigueur et une précision particulièrement soignées, réussit à « faire tomber » l’ensemble de la mouvance sur la région Franche-Comté, mais également à mettre en cause une bonne partie de la Bourgogne voisine, dont les liens étroits entretenus sont devenus suffisamment intéressants pour également les mettre dans un lot spécial « révélations détonantes. » Avec cette fois l’association « des Racines et des Elfes » qui cache la reprise de la « Desouchière », ainsi que ses divers groupes identitaires annexes. Attention la lecture sera longue – d’ailleurs un résumé est disponible ici -, mais, et c’est promis, bien savoureuse.

 

CLICK POUR LA SUITE

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 12:02
Déçus du FN, ils prônent la lutte armée et les meurtres racistes

Dans le Sud, de Montpellier à Marseille, depuis quelques semaines, les appels aux meurtres racistes se multiplient, les groupuscules nationalistes d’ultra droite recrutent et des individus organisés appellent à une lutte armée contre ceux qui ne sont pas assez "blancs" à leur goût. Ce constat, Mlactu l’a fait en se plongeant dans une réalité accessible à tous : nous n’avons pas infiltré, nous n’avons pris personne en traitre, nous avons juste pris le temps nécessaire pour découvrir cette haine devenu ordinaire, et cette organisation extrémiste, avec références néo-nazis et organisation para-militaire, en train de se mettre en place aujourd’hui et qui prépare son premier rassemblement fin avril, dans l’Hérault. Au lendemain de la publication de cet article, les déçus du FN persistent, signent et menacent. Mlactu a d'ailleurs choisi de déposer plainte.

 

 

Ils se définissent comme « des hommes et des femmes prêts au combat », doivent jurer « d’être un soldat brave et fidèle, prêt à faire le sacrifice de ma vie pour la France », se présentent comme des anciens du SAC, le Service d’Action Civique, d’anciens militaires ou policiers à la retraite. Ils ont des grades : chef national, chef de région, chef de département, instructeur, chef de section ou chef de rang. Ils ont un uniforme : pantalon et une veste de treillis noirs, béret noir, paire de rangers et tenue de camouflage. Ce sont les membres du FDF (Front de Défense de la France), mouvement encore inconnu il y a quelques semaines et qui va tenir son premier rassemblement dans l’Hérault à la fin du mois d’avril. Multipliant les références néo-nazis, il veut se structurer comme un véritable groupe para-militaire.

Un ancien chanteur à la retraite comme « chef national honoraire »

Emmené par un chanteur à la retraite, Robert Dufay, alias Jerry Rock (ou encore André Mickaël), chef national honoraire du FDF, ce groupuscule aurait prêté à sourire s’il se limitait à la Marseillaise chantée par l’intéressée sur une vidéo, à ses humeurs audios d’une durée de trente à quarante secondes enregistrées par ses soins (« Si on te dit ‘Nique ta mère’, tu dois fermer ta gueule. Mais toi, si tu dis ‘casse-toi sale arabe’, tu es condamnable. Je n’y comprends rien. Où est la justice dans ce pays ? Les racailles détruisent nos églises ! Les racailles envahissent nos églises ! ») et vues par vingt à trente personnes au maximum.

Sauf que du délire d’une personne sur internet, en fin d’année dernière, est en train de naître, aujourd’hui, un véritable groupuscule organisé et qui ne se contente pas de simples propos racistes. En janvier, le chanteur est remisé au rôle de « chef national honoraire », et Marceau Allouis prend la tête du mouvement. Les propos se durcissent et le groupe se structure.

Ils prônent ouvertement la lutte armée

Sur les réseaux sociaux, en public, certains militants ne se cachent plus. Ou se cachent mal. Les appels à la haine se multiplient. Et ceux à la lutte armée également.

(NB. Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur la bataille de Camerone, cliquez ici)

Certains posent d’ailleurs les armes (factice ?) à la main quand d’autres débattent du type d’arme à acquérir.

 

Une organisation para-militaire ?

FDF met en place une hiérarchie, des grades, comme dans une armée, avec des fonctions bien définies, dont celle d'instructeur qui doit "former les combattants lors des entraînements".

La tenue est également précisée, avec « béret noir » sur la tête :

 

Hilter et Mein Kampf en exemple

Depuis quelques temps, le groupe prend contact avec d’autres mouvements nationalistes ou identitaires. Le FDF reconnait d’ailleurs collaborer avec la Ligue du Midi, Troisième voie et l’UFN (Union France Nationaliste). Ces liens se retrouvent également sur Facebook, dans des échanges de points de vue très musclés.

 

L’UFN propose également à l’achat la version française de Mein Kampf, ce qui n’est pas interdit en France. Mais surtout, les références affichées par les membres de FDF sont très claires :

 

Quelle portée réelle pour ce groupuscule d’ultra droite ?

Le positionnement moins extrémiste qu’auparavant du Front National, dont l’objectif est aujourd’hui clairement d’être au pouvoir, laisse le champ libre à ces groupuscules nationalistes d’ultra droite auxquels adhèrent les déçus de Marine Le Pen, jugée trop soft. La situation politique et économique du pays leur facilite également la tâche puisque les extrémismes et nationalismes exacerbés se nourrissent des difficultés personnelles et individuelles pour se développer, de la peur de l’autre, des autres, quand l’avenir semble plus sombre que le présent.

Aujourd’hui, les membres actifs de FDF ne sont pas très nombreux, c’est une certitude. En revanche, au fil des discussions que nous avons pu lire, et même si recruter de nouveaux adeptes n’est pas forcément simple pour eux, ils affichent clairement leur ambition et leur objectif : profiter du désenchantement économique et politique, être prêt lorsque la crise sera encore plus forte.

M.O.

A lire également sur le même sujet :

Déçus du FN : les extrémistes dévoilés par Mlactu persistent, signent et menacent

--

Toute l’info du Sud, de Montpellier à Marseille, est sur Mlactu.fr

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 11:10

Casapound Berlusconi droite

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 13:11

Il se trouve encore des gens, parfois complètement intégrés dans le « paysage médiatique », pour défendre Dieudonné, qui serait « victime de l’ambiance de l’époque ». Soi-disant Desproges et Coluche faisaient des trucs qu’on ne pourrait plus faire aujourd’hui, qu’ils ont pu faire des blagues sur les Juifs sans susciter les mêmes réactions que Dieudonné.

Sauf que Desproges ou Coluche n’ont jamais invité des nazis dans leur théâtre1 (ou alors pour leur faire un procès) ont toujours entretenu une large distance avec l’extrême droite, quand Dieudonné s’y est complètement intégré. Lorsque Coluche a fait sa campagne présidentielle et s’est rapproché du poujadiste Gérard Nicoud , ça lui a déjà un peu flingué son projet (qui n’était déjà pas forcément sérieux) et ça lui a été reproché. Et pourtant ça restait très soft par rapport aux fréquentations de Dieudonné.

Ce que tu ne comprends pas Alexandre Astier, c’est que Dieudonné ne peut pas être considéré, comme tu le voudrais « uniquement pour ce qu’il fait sur scène ».

« La quenelle », à vomir…

Il ne se contente pas de faire des salut nazis « pour rire » sur le plateau de Fogiel mais aussi en vrai, avec cet élégant détournement de la « quenelle » que l’on « glisse ». C’est à dire qu’on pointe le bras vers le bas et qu’on en simule l’introduction dans l’anus, façon de dire « et ouais je fais un salut nazi mais pas complètement donc je te le mets profond » (« Glisser une quenelle » peut aussi signifier avoir réussit à faire passer un sous-entendu anti-sémite dans un média sans être trop explicite et donc inattaquable2 ou plus généralement faire un sale coup à quelqu’un) . Salut repris par avec enthousiame au sein de l’extrême-droite politique admiratrice de Dieudonné (Soral, Le Pen…) ainsi que ses nombreux fans. Il est également fait de façon plus surprenante par les sportifs Tony Parker ou Teddy Riner. Mouloud Achour, avait quant à lui déclaré prévoir une petite « quenelle » (pourtant dans un clash contre Jean-Marie Lepen)3. Savaient-ils de quoi il s’agissait exactement ?

Quenelle1

Quenelle2

Quenelle3

Quenelle4

Quenelle Teddy Riner

Quenelle Tony Parker

DieudoNoahTweet

Yannick Noah ne fait pas le salut de la Quenelle mais s’affiche hilare en compagnie de Dieudonné après avoir visiblement assisté à son spectacle (Tweet de Dieudonné le 22 mars 2013).

Coluche et Desproges ne sont pas allés à Téhéran rencontrer Mahmoud Ahmadinejad avec Yahia Gouasmi ; ni à Damas rencontrer Manaf Tlass avec Meyssan et Chatillon. Ils n’ont pas fait financer leurs films par l’Iran.

Dieudonne Iran

Ils ne s’affichent pas au quotidien avec Alain Bonnet de Soral, bourgeois prétendument punk et ex-PCF auteur de pamphlets et vidéos franchement racistes et antisémites,machiste et antiféministe notoire qui justifie le viol dans « Sociologie du dragueur ». Coluche et Desproges n’ont jamais émis l’hypothèse (dans le cadre tout à fait sérieux d’un entretien chez Ardisson le 11 décembre 2004) que le Sida était « une invention [peut être des Israëliens « il faudrait faire une enquête »] pour anéantir le peuple noir d’Afrique»

Non, Coluche comme Desproges se sont contentés de faire de l’humour, des chroniques, pas toujours drôles, un peu de bienfaisance, ou des expériences politiques bancales mais toujours très loin des fréquentations que peuvent être celles de la galaxie Dieudonné.

Et non Dieudonné n’est pas « interdit de médias » parce qu’il est noir et qu’un noir ne pourrait pas dire ce qu’il veut (sa défense victimaire favorite). Il suffit de voir les sketchs (franchement pas drôles d’ailleurs) débordant de sexismes et de clichés de Cavannagh, la déclaration de Fabrice Éboué sur le féminisme4, ou encore le bon gros dérapage raciste anti-asiatique de Thomas Ngijol chez Ruquier le 16 octobre 2010. Parce que ce contenu (ni drôle, ni innocent) n’est pas érigé en vérité ni défendu via une organisation, parce qu’un comique est là dans le rôle du beauf et du bouffon, et non théoricien ou bailleur de groupes fascistes.

Ça ne veut pas dire qu’un humoriste ne peut pas à l’occasion être engagé, faire de la politique (même si ils ne sont généralement pas bons), cela veut dire que, lorsque l’on chemine avec des groupes antisémites, racistes (comme Kémi Séba5 ou Thomas Werlet6 ), on ne peut pas prétendre ensuite que ses sketchs sur les Juifs, son ovation à Faurisson, serait juste « de l’humour borderline ».

Si un jour on voit Cavannagh ou d’autres traduirent le contenu beauf/raciste/sexiste de leurs sketchs dans leurs quotidiens, si on les voit se rendre à des manifs racistes/sexistes/homophobes, à la fête Bleu-Blanc-Rouge , donner des interviews au journal fasciste Rivarol ou faire baptiser leurs enfants dans une église intégriste, on ne les verra différemment. Idem si ils faisaient applaudir sur leur scène un individu condamné pour négationnisme.

Dieudonne sioniste plutot que juif
« Je ne prononce pas le mot juif. Après mes différents procès, j’ai compris qu’il pouvait y avoir interprétation sur ce mot alors que sur sioniste, il n’y a pas d’interprétation possible. » Dieudonné, 2005.

Finalement qu’importe que Dieudonné ait ou non du talent, qu’il fasse rire des milliers de personnes.

On s’en fiche. Il est clair que Dieudonné ne peut prétendre faire « juste de l’humour ». A travers ses spectacles, ses films, et surtout avec ce qu’il développe autours (politiquement : liste « antisioniste », soutien à Kemi Seba pour son procès, séjour avec les dignitaires antisémites de régimes dictatoriaux), Dieudonné est aujourd’hui avant tout un militant d’extrême droite. Et depuis longtemps maintenant.

Il serait temps que Alexandre Astier, Tony Parker, Teddy Riner, Pierre Menès7, Bruno Gaccio8, Mouloud Achour, Yannick Noah et d’autres s’en rendent compte.

1 Thomas Werlet, leader du groupuscule néonazi « Droite-Socialiste » participe à uneconférence avec Dieudonné et le centre Zara au Théâtre de la Main d’or. Le Service d’ordre de la « Droite Socialiste » était assuré par le groupe « Nomad88 » une bande de Boneheads nazis condamnés dans le mitraillage d’une cité dans l’Essone.

2 Taper « Glisser une quenelle » dans un moteur de recherche donne un aperçu édifiant.

4 « Le féminisme, c’est pas seulement des femmes autoritaires ou des mal-baisées, c’est aussi des lesbiennes ! »

5 Accueilli pour sa prestation « Politik Street Show : Sarkophobie » au Théâtre de la Main d’or de Dieudonné en 2007

6 Cf 1ère note

7 « Le meilleur, c’est Dieudonné » déclare-t-il, quoiqu’un peu géné, sur France 4 le 18/11/10

8 Auteur avec Dieudonné (qu’il soutient) du livre « Peut-on tout dire ? »

tiré de http://brasiersetcerisiers.wordpress.com

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 15:53
La validation du mariage pour tous par le Sénat a provoqué un vent de panique chez les antis.

La validation du mariage pour tous par le Sénat a provoqué un vent de panique chez les antis.

Crédit : AFP

A peine validé par le Sénat ce vendredi 12 avril, le texte autorisant le mariage homosexuel repartira dès mercredi à l'Assemblée nationale. Cette accélération impulsée par le gouvernement a déclenché, plus que jamais, l'ire des antis.

Contre toute attente, le gouvernement a annoncé ce vendredi 12 avril, trois heures seulement après son adoption au Sénat, qu'il repartait à vitesse grand V dès mercredi à l'Assemblée. Cet empressement a déclenché un vent de colère inégalé chez certains antis. 

Christine Boutin prévoit une "guerre civile"

Christine Boutin, la présidente du Parti Chrétien-Démocrate n'a pas mâché ses mots. Invoquant "les colères multiples et grandissantes du peuple de France", elle a évoqué sur Twitter une "guerre civile".

Des propos qu'assume l'ancienne ministre. Au micro de RTL, elle a assuré que "tout le monde en parle de la guerre civile. Il y a une exaspération qui est à son comble. Quel est le pays dans lequel nous vivons ? Je ne vois que des atteintes à la République et à la démocratie".

Ça va péter, je vous assure que ça va péter.Christine Boutin (PCD)

"L'exaspération est à sa comble", s'indigne Christine Boutin


Sur le site de son parti, Christine Boutin appelle même le peuple à se soulever : "Nous ne nous laisserons pas abattre ! Si la classe politique est incapable d’écouter ceux dont elle détient son pouvoir, c’est le peuple qui le lui rappellera sans désarmer, avec toujours plus de force et de conviction." Elle rappelle ainsi prochaine grande manifestation anti-mariage gay : "Nous mènerons jusqu’au bout ce combat pour la famille et l’avenir de notre pays. C’est la démocratie que nous défendons ! Tous à Paris le 26 mai ! »

Henri Guaino met en garde contre "un danger pour la démocratie"

Réagissant à ces déclarations sur RTL, le député UMP des Yvelines Henri Guaino a estimé ne pas vouloir "parler de guerre civile. Mais oui, le gouvernement prend le risque d'une opposition de plus en plus violente en attisant des tensions extrêmes." Ce qui se passe est insupportable, c'est un danger pour la démocratie", a-t-il ajouté.

Henri Guaino était l'invité de RTL Soir. Au programme : mariage pour tous, déclaration du patrimoine et plainte des magistrats à son encore dans l'affaire Bettencourt

Frigide Barjot prévient que "du sang va couler"


Christine Boutin n'est pas la seule à avoir réagi avec véhémence. "C'est une honte. Les Français ne veulent pas de ce projet de loi et que font-ils? Ils accélèrent", a-t-elle déclaré au bord des larmes, ajoutant qu'un "couperet vient de tomber sur la tête des Français."

Hollande veut du sang, il en aura! Tout le monde est furieux. Nous vivons dans une dictatureFrigide Barjot (Manif pour tous)

Christian Jacob prédit "une confrontation violente"

De son côté, le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a mis en garde le président de la République contre "le risque d'une confrontation violente avec les Français".

Le député UMP Hervé Mariton a aussi employé un vocabulaire guerrier. "C'est un coup d'Etat, c'est invraisemblable.", s'est-il exclamé, dénonçant "l'humiliation du Parlement !". 

On voudrait durcir le débat et le rendre violent, on ne ferait pas mieux.Hervé Mariton (UMP)

Le porte-parole du PS a immédiatement réagi à ces propos : "Dans le contexte actuel de débordements violents, de radicalisation homophobe, il est du devoir de tous les responsables politiques d'appeler au respect de la délibération démocratique et parlementaire, au lieu de jouer les apprentis sorciers comme Monsieur Jacob".

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:44

Potamia : Les villageois ne veulent pas des néo-nazis

Dimanche 31 mars, les habitants du petit village de Potamia sur l’île de Thassos ont réagi avec colère à la tentative d’implantation des néo-nazis de l’Aube Dorée qui voulaient y faire une distribution de nourriture.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/081.jpg

Les habitants, brandissant des banderoles avec des slogans contre l’Aube Dorée et son idéologie ne les ont pas laissé s’installer et ont forcé à quitter le village, leur disant qu’on ne veut pas d’eux ici.

Cette manifestation était organisée par des membres de la société culturelle locale, l’équipe de football et d’autres habitants du village. Ils se sont rassemblés sur la place de Potamia et après avoir isolé les hommes portant les uniformes noirs typiques du parti d’extrême-droite, les villageois leur ont dit qu’on ne voulait ni de leurs produits ni d’eux et ont exigé que les néo-nazis quittent le village.

Les habitants de Potamia avait écrit sur leurs banderoles des slogans comme « le fascisme ne vaincra pas. Ne devenez pas les poissons dans leurs filets » et « La lutte vaincra le fascisme » et ont scandé des slogans similaires.

Quelques jours avant déjà, l’Aube Dorée avait déjà tenté une distribution de nourriture à Limenakia, un autre village de l’île de Thassos, distribution qui avait été un échec puisque très peu de personnes (trois en tout) avaient répondu à l’appel des néo-nazis.

Leur presse (Greek Reporter) via Solidarité ouvrière, 7 avril 201

Partager cet article
Repost0
Published by coutoentrelesdents - dans FACHO HORS DE NOS VIES!

A L’Assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.