Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:57

Pour info, pour celles et ceux qui sont dans le coin n’hésitez pas à passer. Pour le moment il y a surtout besoin d’eau car il n’y en a pas dans le lieu où se sont installés les migrants ; elle a été coupée et bétonnée par les autorités qui n’ont pas peur de laisser des gens vivre dehors mais par contre ont peur qu’ils s’installent dans les lieux qu’elles laissent vides pendant des années.

Fred

Nous sommes les migrants qui dorment depuis plus de 2 mois dans la rue devant le foyer Bara à Montreuil. Cette situation intenable, aussi bien pour les riverains que pour nous, nous oblige à nous installer temporairement au 61 rue Rapatel à Montreuil, lieu vide dans lequel nous pourrons vivre dans une précarité acceptable en attendant que nos situations personnelles évoluent.

Venez nous soutenir !

Les Baras Montreuil 93

Mailing, 5 mai 2013

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SQUAT SOUTIEN
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 10:43

Depuis 2008, sous prétexte de la crise économique, la troïka (FMI, Banque Centrale et Commission européenne) en collaboration avec le gouvernement grec ont transformé un peuple en troupeau de pauvres, chômeurs et travailleurs sans droit. Une partie de la population se révolte contre cette misère économique et sociale en créant des cellules de lutte et de solidarité. L’État pour mieux contrôler et opprimer ces mouvements, a utilisé, comme ses deux dispositifs les plus performants : le fascisme et le pouvoir répressif. Cette violence étatique et para-étatique attaque les collectifs qui continuent à résister tout autant que « les maillons faibles » : immigrés, toxicomanes et sans papiers.

La crise n’est plus exclusivement économique, à travers la désagrégation des tissus sociaux, elle est devenue en fin de compte une crise sociale.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/061.jpeg

Banderolle accrochée à Grenoble le vendredi le 12 avril 2013 sur le pont de l’Estacade

Le 20 décembre 2012, sous prétexte d’une plainte anonyme, les CRS évacuent le squat de Villa Amalias et arrêtent les huit camarades se trouvant dedans. Se joint à cela une médiatisation massive qu’enfin l’État nettoie le centre d’Athènes des noyaux de l’anomie (comme il l’a déjà commencé avec les pogroms contre les immigrants, les prostituées et les toxicomanes). Quelques jours après, les CRS, en utilisant le même prétexte, entrent à l’ASSOE (université au centre d’Athènes) et vident le local autogéré des étudiants, tout en confisquant le matériel de 98FM (une radio libre anarchiste). Le 9 janvier, le squat de Skaramanga est attaqué et les huit camarades présents sont arrêtés. Le bâtiment est expulsé pendant que des camarades reprennent Villa Amalias. Mais ce dernier est réexpulsé le jour même et les 93 camarades sont arrêtés et confrontés, cette fois, à des accusations criminelles. Le 15 janvier, encore sous le même prétexte, la police évacue Lelas Karagiannis, le squat le plus ancien d’Athènes, et arrête les 14 camarades alors sur les lieux.

Partout, pendant cette période, les lieux autogérés et squats en Grèce subissent des attaques fascistes et para-étatiques. Ces attaques ont toujours existé mais sont  en augmentation (cinq dans une période de trois mois).

Des manifestations sont organisées en réponse à ces attaques, ainsi que des interventions de contre-information, des occupations de bureaux politiques, etc. Des mouvements de solidarité aux squats et aux lieux autogérés sont mis en place au niveau national comme international.

L’objectif du pouvoir est simple : les squats, comme lieux servant de tremplin à l’anarchisme et à l’autogestion, représentent une menace et doivent être supprimés. Les squats attaqués ont en commun d’être au centre d’Athènes et plus spécifiquement dans des quartiers où l’Aube Dorée a une forte implantation. Ces squats tentent de proposer des relations qui ne sont pas caractérisées par le sexisme, l’oppression et le consumérisme et mènent des luttes antifascistes, antiracistes et anticapitalistes. De surcroît, ils pratiquent la solidarité et la lutte anti-systémique contre le cannibalisme social issu de la crise.

L’État entend, par la répression, consolider sa domination et montrer que toute velléité de subversion est impossible ou fatalement punie. Par la force ou la crise économique, la contestation populaire est étouffée tout autant qu’écrasée par les forces répressives.

Parce que nous sommes ici, ailleurs, où en Grèce les ”petits” de ce monde, que partout les mêmes intérêts capitalistes de domination enserrent nos vies. La paix n’est là que pour rendre encore plus criante la guerre sociale en cours, alternant avec l’oppression policière quand le besoin s’en fait sentir.

Les États et les classes aisées sont partout solidaires afin de maintenir leurs privilèges, nous n’auront d’autres objectifs que de lutter contre le pouvoir et toutes ses extensions, parce que nous n’aurons que ce que nous leurs arracherons…

Solidarité avec les lieux autogérés et les squats de Grèce et d’ailleurs.
Solidarité avec les anarchistes mis en cause judiciairement.

Quelques anarchistes grenoblois

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SQUAT SOUTIEN LUTTES
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 17:13

FESTIVAL MALOKA EN SOUTIEN AU SQUAT GREC VILLA AMALIAS
Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SQUAT SOUTIEN EVENEMENT
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 19:50

En ces temps de « crise internationale », la propagande capitaliste relayée par les mass-médias nous martèlent sans cesse de discours en faveur de la protection du système économique actuel.

Que se soit de gauche comme de droite, les libéraux mettent en place des plans d’austérité préconisant le renflouement des banques, la privatisation, le non-remplacement des fonctionnaires etc. qui à court, comme à long terme, provoquent des inégalités sociales et économiques, la montée du chômage, de l’intolérance, du racisme…

Face aux opposants de cette dictature économique, se met en place dans les pays européens des mesures de répression plus ou moins violente mais jamais relayées par les mass-médias.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/affiche-grece.jpg

C’est dans cette perspective, que nous vous proposons une alternative d’information à travers une soirée débat où il sera possible d’échanger avec des militants antifascistes grecs sur les formes réelles que prend la répression en Grèce : affrontements brutaux entre police et manifestants, arrestations abusives, torture des militants durant les gardes à vue/emprisonnement, étroite relation entre police et Aube dorée, milices qui pratiquent la chasse aux immigrés…

Si l’idée de cette soirée vous intéresse, nous vous donnons rendez-vous, le lundi 8 avril à partir de 20H30 au CCAN, 69 rue mon désert à Nancy.

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SOUTIEN
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 12:02

Appel de soutien à Amal Bentounsi !

Amal Bentounsi a été convoquée le mercredi 20 février 2013 devant la police pour « diffamation envers une institution représentant l’autorité publique ». Une plainte déposée par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls lui reproche certains contenus de son blog : urgence-notre-police-assassine.fr

Son frère Amine Bentounsi a été tué  le 21 Avril 2012 d’une balle dans le dos par un policier depuis mis en examen pour homicide volontaire. Gyrophares allumés, une centaine de voitures de police avait alors bloqué les Champs Élysées le 26 avril 2012 pour défendre leur collègue.

Quant à Nicolas Sarkozy, il avait préconisé, en leur répondant, la nouvelle notion de « présomption de légitime défense ». Souvenons-nous que Sarkozy s’était déjà attaqué à Hamé du groupe de rap La Rumeur qui avait écrit que « (…) les rapports du Ministère de l’Intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété ». Au bout de 8 ans de procédure l’État a été débouté de son action.

En s’attaquant au combat d’Amal Bentounsi  pour rendre la vérité et justice à son frère assassiné, Manuel Valls ne change pas de politique par rapport à ses prédécesseurs sarkozystes.

Nous, soussigné(e)s, dénonçons cette nouvelle tentative de mettre en cause la liberté d’expression. Nous, nous déclarons solidaires d’Amal Bentounsi, exigeons le retrait de la plainte de Manuel Valls et l’abandon de toutes poursuites judiciaires éventuelles contre Amal
Bentounsi.

Le 5 mars 2013

Premières signatures : Janos BOROVI ; Élise LANGUIN, militante d’Amnesty International ; Ivan CLAVIER ; Maurice RAJSFUS, historien ; Catherine GRUPPER, militante MRAP ; Claude GUILLON, écrivain ; Alima BOUMEDIENE, juriste internationale ; Mathieu RIGOUSTE ; Saimir MILE, président de La voix des Rroms ; Dominique GRANGE, chanteuse engagée ; TARDI, dessinateur ; Éliane BENARROSH, militante droit solidarité ; Omar SLAOUTI ; Martin ZERNER, professeur d’Université, retraité ; Jean-François FONTANA, enseignant – syndicaliste à Paris ; Natacha LE GRAND, professeur des écoles (92) ; Gaëtan LE PORHO, professeur des écoles spécialisé (92)…

Contact, signatures, soutiens à renvoyer à cette adresse

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SOUTIEN
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 08:36
"Pour la plupart d'entre nous qui ont lutté, au sein de la communauté LGBT, ceci est pour vous. Pour ceLLEux qui ont triomphées de l'idée de se conformer à cette société fasciste haineuse, ceci est pour vous. Mais plus important encore, ceci s'adresse à l'ensemble de nos êtres chèrEs qui ont été victimes de crimes motivés par la haine et la violence domestique, au sein de la communauté LGBT, des hommes et femmes trans en particulier, qui sont isoléEs et ont le pourcentage le plus élevé de victimes de crimes haineux et de violence domestique. Mon amour et mes voeux vont aux familles et aux proches de ceLLEux qui ont perduEs unE amiE, un frère ou une sœur, une mère ou un père, une tante, un oncle ou unE cousinE, ou unE conjointE à cause de cette épidémie. Pour tous ces malheureux/euses, ceci est pour vous. A la mémoire de ceLLEux que nous avons perduEs, il est de notre devoir de faire un effort pour provoquer le changement. Nous ne devrions pas rester assiSEs dans la crainte pour nos propres vies et notre bien-être, ou pour la vie et le bien-être de ceLLEux que nous aimons et qui comptent pour nous à cause de la haine qui existe et menace notre sécurité. Nous ne devrions pas faire le deuil de la vie des gens que nous aimons et que nous avons perduEs à cause de la haine et d'actes négligents. Nous devons nous défendre contre celles et ceux qui nous rabaissent et essayent de nous opprimer. Nous devons éclairer les "néophobiques" de ce monde et les aider à prendre conscience du monde vaste et diversifié dans lequel nous vivons, car tant que nous vivons dans la peur, nous vivons dans l'ignorance." Cece Mcdonald "Honee bea", dans sa lettre depuis la prison "Tant que nous vivons dans la peur, nous vivons dans l'ignorance". Cece est une femme transgenre ("MtF") noire, otage du complexe pénitentiaire industriel des états unis d'amérique. Elle est détenue dans la prison pour hommes du conté de Hennepin où elle purge une peine pour "meurtre au deuxieme degrès" pour avoir poignardé à mort son agresseur, en l'occurence un nazi qui l'avait insultée de manière raciste et transphobe puis violemment agressée elle et ses amiEs. Soutenez Cece !!!
‎"Pour la plupart d'entre nous qui ont lutté, au sein de la communauté LGBT, ceci est pour vous. Pour ceLLEux qui ont triomphées de l'idée de se conformer à cette société fasciste haineuse, ceci est pour vous. Mais plus important encore, ceci s'adresse à l'ensemble de nos êtres chèrEs qui ont été victimes de crimes motivés par la haine et la violence domestique, au sein de la communauté LGBT, des hommes et femmes trans en particulier, qui sont isoléEs et ont le pourcentage le plus élevé de victimes de crimes haineux et de violence domestique. Mon amour et mes voeux vont aux familles et aux proches de ceLLEux qui ont perduEs unE amiE, un frère ou une sœur, une mère ou un père, une tante, un oncle ou unE cousinE, ou unE conjointE à cause de cette épidémie. Pour tous ces malheureux/euses, ceci est pour vous.

A la mémoire de ceLLEux que nous avons perduEs, il est de notre devoir de faire un effort pour provoquer le changement. Nous ne devrions pas rester assiSEs dans la crainte pour nos propres vies et notre bien-être, ou pour la vie et le bien-être de ceLLEux que nous aimons et qui comptent pour nous à cause de la haine qui existe et menace notre sécurité. Nous ne devrions pas faire le deuil de la vie des gens que nous aimons et que nous avons perduEs à cause de la haine et d'actes négligents. Nous devons nous défendre contre celles et ceux qui nous rabaissent et essayent de nous opprimer. Nous devons éclairer les "néophobiques" de ce monde et les aider à prendre conscience du monde vaste et diversifié dans lequel nous vivons, car tant que nous vivons dans la peur, nous vivons dans l'ignorance." 

Cece Mcdonald "Honee bea",
dans sa lettre depuis la prison "Tant que nous vivons dans la peur, nous vivons dans l'ignorance". 

Cece est une femme transgenre ("MtF") noire, otage du complexe pénitentiaire industriel des états unis d'amérique. Elle est détenue dans la prison pour hommes du conté de Hennepin où elle purge une peine pour "meurtre au deuxieme degrès" pour avoir poignardé à mort son agresseur, en l'occurence un nazi qui l'avait insultée de manière raciste et transphobe puis violemment agressée elle et ses amiEs. 

Soutenez Cece !!!
Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SOUTIEN
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 13:35

Campagne de solidarité internationale avec les libertaires cubains

Il y a toujours eu une tradition libertaire dans les Caraïbes, le sentiment libertaire a toujours imprégné le peuple cubain, c’est une expression révolutionnaire née très tôt, lors des premières luttes contre l’esclavage et pour l’indépendance au XIXe siècle. Le mouvement libertaire a plus de cent ans à Cuba, il a été banni de l’historiographie officielle par les historiens et par les éditeurs cubains à la solde du Parti communiste.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/0213.jpg

En 1959, les différentes organisations anarchistes qui luttèrent, dans la clandestinité ou dans la guérilla pour la Révolution aux côtés des castristes furent interdites. Dans ces années-là, les libertaires furent assassinés, emprisonnés ou contraints à l’exil.

Le Mouvement libertaire cubain lutte aujourd’hui pour redonner vie à l’anarchisme. Un groupe de jeunes, au sein de l’Atelier libertaire Alfredo López, questionne la réalité cubaine, l’histoire du mouvement libertaire et ses idées.

Malgré la répression et l’impossibilité d’exprimer dans les médias, aux mains du régime, tout point de vue libertaire jugé subversif, les libertaires sortent peu à peu de la clandestinité, la présence libertaire s’affirme aujourd’hui dans la rue et les quartiers.

La Révolution a créé beaucoup de frustration et de déception, particulièrement chez les nouvelles générations. Un profond désir de liberté, de dignité, de parler et d’agir existe à Cuba.

Les liens sociaux restent à réinventer en vue de contribuer à une « révolution dans la révolution » et pour combattre la bureaucratie et la corruption généralisée.

La renaissance d’un mouvement libertaire à Cuba, l’existence d’un Forum social autogéré sont des éléments clés afin d’entreprendre un large travail de conscientisation. Mais pour développer les courants libertaires et les courants critiques de type autogestionnaire, fédéraliste et écologiste, il faut des moyens matériels qu’il est difficile de trouver sur l’île. De là, l’importance du soutien extérieur, même s’il s’agit d’une action délicate car l’aide internationale aux mouvements d’opposition est considérée par le gouvernement comme un financement de l’« Empire » en faveur de la contre-révolution.

Tout apport, par le biais de livres, de revues, de journaux, de CD ou de DVD concernant les expériences d’autogestion, de coopérativisme, d’économie verte, de décroissance ou encore sur la pensée libertaire est accueilli avec intérêt, afin que les militants antiautoritaires cubains, longtemps coupés de toute information et de tout moyen d’analyse libre, puissent s’affronter aux problèmes économique, sociaux et politiques du XXIe siècle.

La solidarité politique internationale est également importante en cas de répression et d’obstruction venant des services du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité d’État quand nos compagnons sont inquiétés pour leurs activités.

Pour l’envoi de matériel (livres, revues, CD, DVD, etc.), prenez contact avec le GALSIC (Groupe d’appui aux libertaires et aux syndicalistes indépendants de Cuba).

Pour soutenir les compas de l’Atelier libertaire de La Havane, vous pouvez faire parvenir votre aide sur un fond de soutien permanent qui sera à la charge de l’Internationale des fédérations anarchistes.

Envoyez vos dons à l’IFA :

Société d’Entraide libertaire (SEL)
c/o CESL, BP 121, 25014 Besançon cedex
(chèque à l’ordre du SEL, mention Cuba au verso)
IBAN : FR7610278085900002057210175

Reçu le 8 décembre 2012

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans SOUTIEN

A L’Assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  •  coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.