Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:53

[22 juin 2012]
Désolé

Je demande pardon à toutes les filles de ma classe que j’ai insultées de thons à la catalane qui sont devenues des avions de chasse, les temps changent les gens changent donc j’ai changé… Métamorphosé sans le vouloir, j’ai compris que se faire respecter sans le Uzi mitrailleur est une force.

Dix ans de chasteté comme sœur Marie-Thérèse LOL enfermé dans un couvent sous haute surveillance où à chaque poignée de main tu vérifies si la main du voisin est plus sale que la tienne « on est des bons avocats et de mauvais juges pour nos fautes » j’ai été crucifié en promenade par le procureur de la République pour une vingtaine de banques…

Texte de trentenaire prends mes écrits pour une dernière sommation car je suis venu j’ai vu et j’ai perdu, il y a rien à voir dans une chambre à gaz, ceux qui ont vu ne s’en sont jamais remis, désolé de réveiller ta conscience d’inconscient mais je te souhaite pas les 4 heures du matin à poil au mitard tabassé par des sosies de Hitler… Je dois ma vie seulement au fait qu’ils m’ont sous-estimé j’ai fait le mort pour rester en vie.

Je postule pour le paradis même si j’ai plus de péchés que toute la ville de Washington aucune pluie pourra laver mes fautes LOL qui tente rien n’a rien, je demande pardon à tous les billets de banque que j’ai offerts à des faux frères qui me les ont rendus en parlant dans mon dos.

Je suis black mais j’ai les idées claires dans le noir tu vois que mes dents si je souris mais comme je suis pas d’humeur je te casse les dents dans la pénombre je te demande pardon mais c’est un réflexe en hommage à nos derniers combattants tirailleurs en première ligne.

Quand je me regarde je m’inquiète mais quand je me compare je me rassure. Je suis rancunier à vie mais j’ai mal au ventre quand je dis salam à la mère d’un mec que j’ai crossé dix minutes avant.

Malgré les dommages collatéraux que j’ai pu apporter je demande pardon à tous les gens à qui j’ai causé du tort de près ou de loin. Reconnaissance tardive mais sincère prenez et acceptez ma repentance de trentenaire.

Ne prends pas ce texte pour une faiblesse j’ai eu plus de mal à le faire que le coup de crosse que je vais te mettre si tu veux me tester.

[La Chronique de Youv derrière les barreaux est disponible en téléchargement gratuitsur le site des Éditions Antisociales. Elle est à suivre sur le compte Facebook dédié.]

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES PRISON
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:50

TÉLÉCHARGER LE BULLETIN

Hors Service

[Bruxelles] Hors Service n° 36, 1er mai 2013
Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans MEDIA BROCHURES
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 14:07

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/042.jpg

LIRE LE TEXTE EN FRANÇAIS

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 11:05

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/0112.jpg

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 12:08

Collectif Archives Autonomies
Salut,

Après sept mois d'existence sur la plateforme de blogs Wordpress.com, le
collectif Archives Autonomies a désormais son propre site internet dont voici
l'adresse : archivesautonomies.org.

Un petit rappel de notre projet :

>
> Notre collectif se donne pour objectif de diffuser des documents sur
> l’histoire de la gauche radicale et/ou extraparlementaire en vue de rendre
> possible toute réappropriation de ces productions écrites, orales,
> audiovisuelles et graphiques par des individus ou des collectifs intéressés
> par des pratiques et des discours de rupture avec l’existant.
>
> À ce titre, nous collectons des sources (revues, journaux, feuilles, tracts,
> affiches, ouvrages ou extraits d’ouvrages, vidéos, films, sons) sous des
> formats divers (retranscriptions écrites, entretiens, témoignages, documents
> scannés en texte ou en pdf, etc.)
>
> Si nous privilégions une période relativement récente à savoir la seconde
> moitié du XXe siècle, et donc les luttes politiques et sociales ainsi que les
> groupes révolutionnaires actifs de la fin des années 1960 à la fin des années
> 1990, notre projet ne saurait être réellement limité par ces bornes
> chronologiques.
>
> Notre démarche entend se montrer complémentaire d’autres projets similaires
> tel que les Archives Getaway ou le Collectif Smolny
> et non entrer en concurrence avec eux.
>
> À cela s’ajoute deux aspects importants qu’il convient de bien garder en
> mémoire lorsque vous parcourez les pages de ce site :
>
> * Le contenu n’est en rien la propriété du collectif. Tous les textes et
> autres documents de toute sorte qui y sont mis à votre disposition sont
> librement diffusables et reproductibles. Nous vous invitons d’ailleurs à vous
> les approprier de la manière que vous jugerez nécessaire. Toutefois, ils ne
> sauraient être utilisés à des fins commerciales quelles qu‘elles soient. Nous
> vous invitons aussi à mentionner, si vous le souhaitez, leur origine afin que
> les individus ou collectifs intéréssés par notre projet puisse entrer en
> contact avec nous.
> * Ce site se veut aussi ouvert aux contributions sur l’histoire de la
> "gauche radicale" tant sur ses écrits/courants/positions théoriques que sur
> ces pratiques. Ces contributions peuvent être de plusieurs types : dons
> d’archives numérisées ou papiers, ouvrages, textes, entretiens, etc. (Pour ce
> qui concerne cet aspect, nous vous invitons à entrer directement en contact
> avec nous)
>
Pour en savoir un tout petit peu plus, on vous invite à aller voir qui nous
sommes sur notre site ->http://archivesautonomies.org/spip.php?article3
On profite aussi de ce changement d'adresse pour lancer un petit appel ! On est
à la recherche de traducteur-rice-s (italien ou allemand vers le français) et de
relecteur-rice-s pour les textes, articles de revues et extraits d'ouvrages
qu'on a scanné et qu'on souhaite mettre en ligne. Nous invitons ceux qui serait
intéressés par cette démarche à se mettre en relation avec nous.

Fraternellement,
Le Collectif Archives Autonomies

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 13:32

Le groupe Théorie Communiste présentera le N° 24 de sa revue qui vient de sortir

Le samedi 6 avril à 18h00
au Rémouleur
106, rue Victor Hugo
Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

La présentation se fera autour du texte « Tel quel » et de la notion de conjoncture. Le texte est accessible sur ce site.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/18.jpg

Extrait :

« Une conjoncture est ce moment historique où la contradiction entre les classes, celle entre les hommes et les femmes sont prises comme objets de transformation dans la multiplicité des contradictions. Les contradictions se recomposent, s’unissent en une unité de rupture, la pratique révolutionnaire, les mesures communisatrices, bouleversent la hiérarchie des instances du mode de production. Il y a de l’imprévisible et de l’évènement. C’est ce concept de conjoncture, devenu nécessaire à la théorie des contradictions de classes et de genres comme théorie de la révolution et du communisme, que ce texte tente d’approcher. »

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 13:32

Le groupe Théorie Communiste présentera le N° 24 de sa revue qui vient de sortir

Le samedi 6 avril à 18h00
au Rémouleur
106, rue Victor Hugo
Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

La présentation se fera autour du texte « Tel quel » et de la notion de conjoncture. Le texte est accessible sur ce site.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/18.jpg

Extrait :

« Une conjoncture est ce moment historique où la contradiction entre les classes, celle entre les hommes et les femmes sont prises comme objets de transformation dans la multiplicité des contradictions. Les contradictions se recomposent, s’unissent en une unité de rupture, la pratique révolutionnaire, les mesures communisatrices, bouleversent la hiérarchie des instances du mode de production. Il y a de l’imprévisible et de l’évènement. C’est ce concept de conjoncture, devenu nécessaire à la théorie des contradictions de classes et de genres comme théorie de la révolution et du communisme, que ce texte tente d’approcher. »

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 13:30

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/9.jpg

TÉLÉCHARGER LE JOURNAL

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 13:47
http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/21.jpg

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT

Des extraits avaient été lus dans l’émission #05 (le 23 janvier 2008) de Basse Intensité.

C’est déjà tout de suite

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 09:47

A lire absolument : "La haine de la religion. Comment l’athéisme est devenu l’opium du peuple de gauche", de Pierre Tevanian
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-La_haine_de_la_religion-9782707175908.html

http://widget.editis.com/Books/ladecouverte/9782707175908/gf/70717590_000_CV_1_000.png#image

« Le NPA devrait relire Marx : la religion, c’est l’opium du peuple. » C’est ce qu’ont répété sur toutes les antennes de grands révolutionnaires tels que Michel Onfray, Aurélie Filipetti, Laurent Fabius ou Nadine Morano lorsque, en 2010, le Nouveau parti anticapitaliste a eu le front de présenter aux élections régionales une candidate qui portait un foulard : Ilham Moussaïd (une affaire qui a été ravageuse en interne).

Dans ce livre, Pierre Tevanian a décidé de les prendre au mot : il a relu ce que disent de la religion Marx, mais aussi Engels ou Trotski. Et le résultat est… édifiant.

En résumé : « Marx [dans « La Question juive », notamment] refuse l’inversion qui fait de l’arrachement à la religion la condition préalable de l’émancipation politique. A ses yeux, c’est au contraire l’émancipation politique qui constitue un préalable, trouvant son nécessaire prolongement dans une transformation socio-économique au terme de laquelle la religion est censée dépérir d’elle-même. L’émancipation politique ne saurait de ce fait être conditionnée par quoi que ce soit, et notamment pas par des gages de bonne conduite de la part de la minorité reléguée. »

Sur Engels :

« Engels ironisera à son tour, pour les mêmes raisons, sur l’idéalisme de ceux qu’il nomme les “extrémistes” de l’irréligion, qui entendent “abroger Dieu par décret” et “transformer les gens en athées par ordre du Grand Mufti”, alors que les occasions ne manquent pas d’apprendre (…) “que les persécutions sont le meilleur moyen de donner de la force à des convictions impopulaires”. Pour reprendre les termes de Marx, puisque la croyance religieuse durera aussi longtemps que durera la “situation” de misère et le “besoin” de croire qu’elle produit, il ne reste aux prêcheurs d’athéisme qu’un seul moyen de convertir sans délais : la force. »

Tevanian remarque que, certes, la religion peut être vécue soit comme un moyen d’émancipation, soit, de façon moins sympathique, comme « une stratégie de distinction [c’est moi qui détiens la vérité] et un instrument de domination ». Mais que l’athéisme aussi…

Chez Maxime Rodinson, il trouve ces lignes formidables : « Dans une société non socialiste, mettre au premier plan la lutte anti-religieuse serait une erreur idéaliste et petite-bourgeoise capitale. La lutte sociale doit être menée sur le terrain des clivages de classe de l’infrastructure, sur le terrain des camps qui délimitent les classes économiques et leurs options politiques et sociales, non sur le terrain fantasmagorique de l’idéologie qui établit de faux clivages mystifiés. »

Commentaire de l’auteur : « Spéciale dédicace à Michel Onfray – et à toute l’équipe de “Charlie Hebdo”. »

Il pose cette question des plus pertinentes : « Qui est le plus mal barré, entre un athée idéaliste de type Michel Onfray, qui croit en la puissance des maximes d’Epicure pour libérer l’humanité de ses souffrances – dans le cadre d’une économie de marché jamais remise en cause – et qui pense qu’il suffit de renier saint Paul pour se débarrasser de l’oppression patriarcale, et des théologiens chrétiens ou musulmans qui mobilisent activement les instruments méthodologiques de Marx ou d’Ibn Khaldoun pour analyser les structures sociales ? »

Au passage, au moment où le verdict sur l’affaire de la crèche Baby Loup, en plus de susciter des commentaires aux relents bien dégueulasses
(https://twitter.com/Zepapou/status/314079131757322240),
relance le « catéchisme anti-voile » et les discours sur le foulard forcément symbole-de-soumission, Tevanian rappelle ce témoignage de Hanane dans « Les filles voilées parlent » : « Je porte le voile par soumission à un Dieu – et cette soumission-là, je l’assume totalement – mais cela veut dire aussi que je ne suis soumise à personne d’autre. Même pas à mes parents : je les respecte, mais je ne leur suis pas soumise. Elle est là, ma force : je me donne à un Dieu, et ce Dieu me promet de me protéger et me défendre. Alors ceux qui veulent me dicter ma conduite, je les emmerde. »

(Sur ce livre, voir : http://www.peripheries.net/article318.html)

Tout ça est imparable, mais le plus déprimant, c’est que ça ne servira probablement à rien. De l’extrême gauche à l’extrême droite, dans un contexte de crise économique mondiale, de découragement et de renoncement politique, c’est la logique du bouc émissaire qui est à l’œuvre. Il FAUT construire le musulman comme l’ennemi numéro un, et cette nécessité balaie tout sur son passage, à commencer par la raison – comme le montre l’ardeur à changer la loi quand elle empêche d’exclure et de stigmatiser, y compris en allant contre toutes les conventions européennes et internationales (lire le billet d’Alain Gresh, « Sus à l’islam ! Ils ne se fatiguent jamais... », sur son blog Nouvelles d’Orient :
http://blog.mondediplo.net/2013-03-24-Sus-a-l-islam-Ils-ne-se-fatiguent-jamais).
A partir de là, tenter de parler à la raison est probablement inutile. Que ces gens
(http://www.marianne.net/Signataires-de-l-appel-pour-une-loi-sur-les-signes-religieux_a227577.html)
ne voient pas ce qu’ils sont en train de faire est stupéfiant, mais démontre qu’on n’a pas réellement tiré les leçons historiques de ce genre d’engrenages. On tente de réfuter leurs discours parce qu’on ne peut pas faire autrement, et parce que les « faux clivages mystifiés » font des victimes bien réelles, mais… sans trop d’illusions.

Voir l’intro du livre sur Les mots sont importants :
http://lmsi.net/La-haine-de-la-religion

#religion #islamophobie #politique

vu sur http://seenthis.net/messages/124666

Repost 0
Published by coutoentrelesdents - dans BROCHURES

A L’Assaut Du Ciel!

  • : coutoentrelesdents
  •  coutoentrelesdents
  • : Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.
  • Contact

?

Celui Qui Ne Connaît Pas L'histoire Est Condamné À La Revivre.